Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"SOS Méditerranée" lance un appel citoyen pour secourir les migrants en mer

vendredi 8 juin 2018 à 21:04 Par Nina Valette, France Bleu Provence et France Bleu

SOS Méditerranée, qui mène des opérations de sauvetage de migrants en mer, a lancé ce vendredi un appel citoyen face à la situation qui se dégrade. Les conditions d’exercice de l’ONG sont de plus en plus difficiles, d’après ses dirigeants, alors que le nombre de personnes en détresse augmente.

Depuis le début des opérations de SOS MEDITERRANEE en février 2016, près de 30 000 personnes ont été secourues en mer
Depuis le début des opérations de SOS MEDITERRANEE en février 2016, près de 30 000 personnes ont été secourues en mer - CHRISTOPHE PETIT TESSON/EPA/Newscom/MaxPPP

Marseille, France

En 28 mois d’existence, le principal navire ambulance humanitaire qui opère en Méditerranée, l’Aquarius a sauvé 28.689 personnes, souvent sur des bateaux de fortune. Parmi elles, le tiers des rescapés sont des mineurs, dont plus de 80 % non accompagnés. Le problème est que l’ONG SOS Méditerranée fonctionne à 90% avec des dons privés et qu'elle doit faire face à de plus en plus de difficultés. 

Ses dirigeants ont donc lancé ce vendredi, un appel aux citoyens européens, au Mucem (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) à Marseille, pour poursuivre les opérations. 

Chaque journée en mer coûte 11.000 euros

Ces opérations de sauvetages sont coûteuses. Compter en moyenne 11.000 euros pour financer la location du navire, son équipage, le fuel et le matériel. C'est pourquoi les membres de l'ONG appellent à la mobilisation de tous les acteurs de la société civile : citoyens, associations, fondations, mécènes, entreprises et pouvoirs publics. 

"Aidez-nous à secourir les personnes en détresse en mer, à les traiter avec dignité. Refusez que le prix des politiques européennes soit le sacrifice de la vie de milliers de personnes", a déclaré l'écrivain  Daniel Pennac, lisant un appel rédigé par SOS Méditerranée à Marseille lors d’une conférence de presse.

Donnez-nous les moyens de poursuivre notre mission - Francis Vallat président de l'ONG 

A travers cet appel, l'ONG dénonce, aussi, les agissements de l’Union européenne "N'acceptez pas qu'en votre nom les Etats de l'Union européenne financent et équipent les garde-côtes libyens, dans le seul but d'intercepter en mer et renvoyer des milliers de personnes vers l'enfer qu'ils cherchent désespérément à fuir", rajoute l’écrivain.  

Le président de l’association Francis Vallat annonce la couleur : _"Nous sommes une organisation citoyenne qui respecte l'autorité. Sauf si un jour, on nous demande de ramener les réfugiés en Libye, qui ne peut être considérée comme une destination sûre".  _Les membres de l'Aquarius expliquent qu’en vertu du droit maritime international, ils sont obligés de porter secours aux personnes en détresse et les mener jusqu'à un port sûr.