Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Soutien à Souleymane : en Haute-Savoie, des habitants et élus s'opposent à l'expulsion d'une jeune guinéen

vendredi 28 décembre 2018 à 6:16 Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie

Apprenti peintre et footballeur dans la vallée de l'Arve, Souleymane Diallo, un jeune guinéen de 18 ans est sous le coup d'une obligation à quitter le territoire français d'ici le 7 janvier. Un arrêté préfectoral qui scandalise tous ceux qui accompagnent l'adolescent depuis deux ans.

Souleymane Diallo entouré, de gauche à droite, de Jacky Périllat de sa famille d'accueil, Aziz Harraguia, son employeur, et Marc Bervas son entraîneur de foot
Souleymane Diallo entouré, de gauche à droite, de Jacky Périllat de sa famille d'accueil, Aziz Harraguia, son employeur, et Marc Bervas son entraîneur de foot © Radio France - Marie Ameline

Sallanches, France

Non à l'expulsion de Souleymane ! 

Dans la vallée de l'Arve, en Haute-Savoie, à Passy et Sallanches, l'association Arve réfugiés, des habitants, des amis, des élus se mobilisent contre la décision du préfet de Haute-Savoie de renvoyer dans son pays d'origine un jeune guinéen, Souleymane Diallo.

Après avoir fui des mauvais traitements familiaux, ce que met en doute d'administration française, et après avoir passé les deux dernières années au pied du Mont-blanc où il s'est parfaitement intégré, l'adolescent, majeur depuis le mois d'avril, est prié de retourner chez lui par un arrêté d'obligation de quitter le territoire:

"Mr Diallo, dont le séjour sur le territoire est récent, est célibataire, et sans enfant, ne justifie pas avoir tissé des  liens personnels et familiaux en France tels que le refus d'autoriser son séjour porterait à son droit au respect de sa vie privée et familiale une atteinte disproportionnée au regard des motifs du refus".

Depuis la notification de ce renvoi au pays, les proches de Souleymane, ceux qui l'accompagnent depuis son arrivée dans la vallée il y a deux ans, se mobilisent et apportent les preuves de sa bonne intégration.

"On ne peut qu'être attaché à la personne, à son parcours, à sa volonté d'intégrer la France, ses valeurs, et d'y travaille". Marc Bervas, manager de l'US Mont-Blanc

"Ici je me sens aimé" 

Souleymane a écrit une lettre de remerciements à tous ceux qui le soutiennent, et exprime son rêve de continuer à vivre parmi eux. En première ligne pour soutenir Souleymane, son club de foot de l'US Mont-Blanc Passy Saint-Gervais.   

Ses coéquipiers, ses entraîneurs, sa famille d'accueil, son patron puisque Souleymane est apprenti dans une entreprise de peinture de Sallanches, tous sollicitent en ce moment les politiques locaux, alertent les média, et la population via une pétition en ligne adressée au préfet de Haute-Savoie, Pierre Lambert, et qui à ce jour réunit près de 5000 signatures.

Ces derniers jours, le maire de Sallanches, Georges Morand, le député Martial Saddier, le sénateur Loïc Hervé sont montés au créneau auprès du sous-préfet de Bonneville, Bruno Charlot. Un recours devant le tribunal administratif de Grenoble doit également être déposé dans les heures prochaines.