Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Soyez fiers de l'Indre", lance Serge Descout, à quelques mois de son départ du Conseil départemental

-
Par , France Bleu Berry

Serge Descout passera bientôt la main à la tête du Conseil départemental de l'Indre. Il ne sera pas candidat aux élections prévues au mois de juin. Une décision mûrement réfléchie et un départ avec un sentiment de fierté.

Serge Descout, président du Conseil départemental de l'Indre, invité de France Bleu Berry
Serge Descout, président du Conseil départemental de l'Indre, invité de France Bleu Berry © Radio France - Carl Dechâtre

Serge Descout ne sera pas candidat aux prochaines élections départementales prévues au mois de juin. À la tête de l'Indre depuis février 2016, le président du Conseil départemental a officiellement annoncé sa décision mercredi 24 mars. C'est sur France Bleu Berry qu'il est venu faire le bilan de cinq années d'action et d'engagement au quotidien, aux côtés des élus locaux, des acteurs économiques et associatifs. "Dans la vie, il faut savoir prendre des décisions. Le prochain mandat qui arrive n'est pas de six mais de sept ans. Et puis je souhaite prendre un peu plus de recul et de temps pour voir mes petits enfants, mes enfants et être aux côtés de ma femme", indique Serge Descout ce jeudi.

ÉCOUTEZ - Serge Descout revient sur son mandat de président du Conseil départemental de l'Indre

La fierté de représenter le département de l'Indre

Serge Descout est revenu sur les actions marquantes de son mandat. La création de l'Agence d'attractivité de l'Indre ; le salon du département de l'Indre au Salon international de l'agriculture ; le développement de la fibre et d'Internet à très haut débit. "Quand on lance de grands projets, qu'on a une telle foi, qu'on aime ce département, les clivages s'estompent, on avance et on modernise ce département", insiste le président du Conseil départemental. 

Il évoque sa fierté d'avoir pu contribuer à agir pour l'attractivité de l'Indre. "Je suis fier d'avoir eu des relations très privilégiés avec toute la population et les élus de tous bords. Je n'imaginais pas qu'il y avait une telle envie de la population de l'Indre, des élus, des associations. On a des atouts, on se regroupe et on y va", ajoute-t-il, saluant également l'engagement de la minorité politique au Conseil départemental. 

Soyez fiers de votre département

Le passage du Tour de France dans le département de l'Indre, avec une arrivée à Châteauroux le 1er juillet, participe de cette fierté et de cette attractivité. "C'est un bel exemple, ça fait parler de notre département. On a pu faire modifier le parcours pour que le peloton passe par Valençay et les commissaires internationaux ont donné leur accord", indique Serge Descout.

Marc Fleuret pour lui succéder ?

Les élections régionales sont prévues les 13 et 20 juin. Elles pourraient cependant être reportées si la crise sanitaire persiste. "Si elles sont décalées, je pense que les élections auront lieu plutôt fin octobre et pas en septembre parce qu'on ne fait pas une campagne électorale au mois d'août", analyse Serge Descout. Le président du Conseil départemental de l'Indre assurera ses fonctions jusqu'aux prochaines élections, peu importe la date retenue.

"Je peux quitter ce fauteuil en toute sérénité. Je suis convaincu que la relève est là. Nous avons des collègues, femmes et hommes, qui sont de grands talents", se félicite Serge Descout. Il souhaite que Marc Fleuret, actuel maire de Déols, lui succède à la tête du département de l'Indre. "Parce que d'abord, il est très jeune. Il est très compétent. Il est très au fait de tous les sujets qui touchent le département. C'est une proposition faite à mes collègues et elle a été acceptée à l'unanimité à l'unanimité", justifie Serge Descout. 

Il faut un leader, un chef de file"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess