Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Soyons : les habitants sont appelés à voter pour ou contre l'installation de caméras

vendredi 1 juin 2018 à 3:24 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche

Une réunion publique est organisée, ce vendredi soir, à Soyons en Ardèche concernant la mise en place de caméras de vidéoprotection sur la commune. Une réunion pour informer les 2.350 habitants qui sont appelés à s'exprimer pour ou contre ses caméras le 17 juin lors d'un référendum.

Caméra installée à Montélimar. (Photo d'illustration)
Caméra installée à Montélimar. (Photo d'illustration) © Radio France - Yves Renaud

Une réunion publique se tient ce vendredi soir, à 20h, à la salle des fêtes de Soyons en Ardèche. Il s'agit d'informer les habitants au sujet des caméras de viodéoprotection avant le référendum du 17 juin prochain.

Réunion publique ce vendredi soir

Cette réunion publique vise à apaiser les tenions à ce sujet dans la commune et à informer les 2.350 habitants. Deux habitants qui sont pour la mise en place de ces caméras et deux habitants qui y sont opposés vont s'exprimer ce vendredi soir. Les élus municipaux, dont les avis divergent sur le sujet, souhaitent rester neutres avant l'organisation du référendum.

Hervé Coulmont, maire de Soyons en Ardèche.  - Radio France
Hervé Coulmont, maire de Soyons en Ardèche. © Radio France - Mélanie Tournadre

La question de l'installation de caméras de vidéoprotection avait fait polémique dans la commune qui a dû changer de maire en octobre dernier. Ce sujet aurait notamment contribué à la démission de plusieurs conseillers municipaux et aurait en partie coûté sa place à l'ancienne maire de la commune qui souhaitait installer des caméras. 

Le nouveau maire, Hervé Coulmont, souhaite donc donner la parole à ses administrés et régler la question de manière plus douce.

Hervé Coulmont, le maire de Soyons en Ardèche.

Référendum le 17 juin prochain

Organiser un référendum dans une commune nécessite toute une organisation. Les deux bureaux de vote ouverts lors d'une élection classique seront mis en place, les procurations seront acceptées et les votants devront montrer leur carte d'identité. Quelque soit le résultat, le maire s'engage à le suivre. "S'il y a une majorité de votants pour, on mettre en place 8 caméras sur la commune, si le contre l'emporte, nous ne mettrons rien en place" assure Hervé Coulmont.

"C'est une bonne idée les caméras pour la sécurité de tous ; moi on m'a volé ma voiture et les caméras auraient pu aider à résoudre l'affaire" explique une habitante qui habite près de la D 86. "C'est pas du voyeurisme, c'est de la prudence et c'est très utile" explique une autre habitante du même coin. 

En revanche, certains sont opposés à ces caméras, notamment des habitants de la colline, comme Jean : "Ces caméras coûtent beaucoup d'argent et n'ont aucune efficacité, c'est de la fausse sécurité, bien plus dangereuse que de l'insécurité avérée". 

Si les voix "pour" l'emportent le 17 juin prochain, 8 caméras seront installées sur la commune de Soyons, ce qui coûtera près de 130.00 euros dont 45.000 euros financés par la commune, le reste pris en charge par l'Etat et la région Auvergne-Rhône-Alpes.