Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Sport Féminin Toujours

Sport au féminin : en Berry, "on espère encore que les mentalités vont évoluer"

-
Par , , France Bleu Berry

France Bleu Berry participe, tout le week-end, à l'opération "Sport féminin toujours", en partenariat avec le secrétariat d'État à l'égalité femmes-hommes. Invitée ce matin, Vanessa Roger, figure du monde sportif en Berry, nous confie qu'il y a encore des efforts à faire.

Vanessa Roger (31 janvier 2020)
Vanessa Roger (31 janvier 2020) © Radio France - Kévin Blondelle

Vanessa Roger, membre du comité directeur et bénévole au sein du district de football de l'Indre, estime que le sport au féminin est encore loin d'arriver au même niveau de reconnaissance que chez les garçons. 

Après la coupe du monde de foot féminin, les retombées "plutôt mitigées" dans l'Indre

"En foot, on a eu la coupe du monde femmes récemment. Il y a eu quelques retombées au niveau des licences senior, mais c'est plutôt mitigé chez les jeunes." La médiatisation des femmes dans le foot à cette période n'aura donc pas eu l'effet escompté sur les inscriptions de nouvelles recrues. "Le parcours de l'équipe de France n'a pas non plus été exceptionnel", juge Vanessa Roger.

Les clichés ont encore la peau dure

"On espère que les mentalités vont évoluer. [...] À l'école, il faudrait faire rentrer dans les mœurs qu'il n'y a pas de sport féminin ou de sport masculin..." Vanessa Roger déplore aussi que certains parents entretiennent les clichés : "Ma mère n'a pas voulu que je fasse du foot quand j'étais petite, elle disait que de toutes façons il n'y avait pas d'équipe féminine, que je serais avec des garçons, qu'en plus ce n'était pas joli...

"Et puis c'est un peu tabou, mais les sports collectifs au féminin sont souvent catégorisés 'lesbienne', et ça aussi, ça devrait changer."

► Réécoutez l'interview complète de Vanessa Roger à 7h50 sur France Bleu Berry

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu