Société

St-Amand-Montrond : l'eau va redevenir claire grâce à la station de déferrisation

Par Michel Benoît, France Bleu Berry lundi 16 octobre 2017 à 3:36

L'intérieur de la station. L'eau puisée dans le forage passe dans plusieurs filtres pour en extraire le fer.
L'intérieur de la station. L'eau puisée dans le forage passe dans plusieurs filtres pour en extraire le fer. © Radio France - Michel Benoit

L'usine de déférrisation de l'eau de St-Amand-Montrond raccordée au réseau depuis quelques jours. La concentration en fer était en effet trop importante dans l'eau du robinet. Veolia a donc investi 650.000 euros dans cette station qui va filtrer les 800.000 m3 d'eau consommés chaque année.

Une eau trop ferreuse, ça n'a pas d'impact sur la santé, mais c'est désagréable : " Les abonnés se plaignaient d'une eau marron par moment... C'est vrai que ce n'est pas très sympa quand on prend une douche ! C'était devenu un investissement prioritaire !" explique Emmanuel Riotte, président du SIVU (Syndicat intercommunal à vocation unique) de St-Amand-Orval.

Un nouveau bâtiment abrite la station de filtration à St-Georges de Poisieux, à quelques centaines de mètres du forage de Pissy. - Radio France
Un nouveau bâtiment abrite la station de filtration à St-Georges de Poisieux, à quelques centaines de mètres du forage de Pissy. © Radio France - Michel Benoit

Le procédé technique n'est pas très compliqué : " C'est une réaction physico-chimique qui aboutit à la création d'oxyde de fer. On filtre ensuite l'eau et on récupère ces oxydes en lavant les filtres. Ils sont envoyés avec l'eau de lavage dans une lagune juste à côté de la station. La décantation opère. Le surplus d'eau s'évacue. Les oxydes se déposent au fond de la lagune, qu'il suffit de curer régulièrement", décrit Jean-Philippe Labruna, responsable de centre Veolia de St-Amand-Montrond.

De g à dte : Romain Chandonnet (resp installation Veolia Berry), Emmanuel Riotte (président du SIVU) et Jean-Philippe Labruna (resp de Veolia à St-Amand-Montrond) - Radio France
De g à dte : Romain Chandonnet (resp installation Veolia Berry), Emmanuel Riotte (président du SIVU) et Jean-Philippe Labruna (resp de Veolia à St-Amand-Montrond) © Radio France - Michel Benoit

Cette station a donc été exigée par le Syndicat intercommunal dans le cadre du renouvellement de marché avec Veolia. La firme prend tous les investissements à sa charge et le prix du m3 d'eau (déjà relativement élevé) va même légèrement baisser. Chercher un autre forage n'aurait pas été cohérent pour le président du syndicat, Emmanuel Riotte : " Mes prédécesseurs avaient déjà engagé de gros investissements sur le forage de Pissy, qui représente 85 % de l'approvisionnement. Il était impossible de fermer ce forage, même si l'eau y est trop ferreuse. De plus, c'est un excellent forage sur le plan des analyses de qualité organique et bactériologique."

La gestion de la station de déferrisation de St-Georges de Poisieux est automatisée. - Radio France
La gestion de la station de déferrisation de St-Georges de Poisieux est automatisée. © Radio France - Michel Benoit

Veolia investira, en outre, 300.000 euros par an pour renouveler et nettoyer les canalisations encrassées par le fer. 139 km de canalisations à traiter. Promis, vous n'aurez plus d'eau marron dans votre douche d'ici quelque temps !