Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Stade Rennais : pour Noël, James Léa-Siliki offre des cadeaux aux enfants malades

-
Par , France Bleu Armorique

Grâce à la générosité des internautes, le footballeur du Stade Rennais a pu offrir des cadeaux à des enfants malades qui doivent passer les fêtes à l'hôpital.

James Léa-Siliki et son ami ont lancé une cagnotte pour récolter des dons pour acheter des cadeaux aux enfants malades.
James Léa-Siliki et son ami ont lancé une cagnotte pour récolter des dons pour acheter des cadeaux aux enfants malades. - Compte Instagram JLS

Rennes, France

Le milieu de terrain du Stade Rennais James Léa-Siliki est décidément un jeune homme généreux. Après avoir fait parler de lui en octobre dernier pour avoir offert un repas au fast-food à quatre supporters, il réalise en ce moment une belle opération caritative.

Depuis lundi, le footballeur originaire de Sarcelles, se rend dans certains hôpitaux de région parisienne pour jouer au Père Noël. Il distribue des cadeaux aux enfants malades contraints de passer les fêtes à l'hôpital. Le joueur de foot a d'ailleurs posté plusieurs photos et vidéos sur les réseaux sociaux pour partager ces moments de bonheur avec ses abonnés. 

Cette distribution est possible grâce aux dons des internautes. Mi-décembre James Léa-Siliki a lancé une cagnotte en ligne pour récolter de l'argent afin d'acheter des cadeaux. La générosité des 85 participants a permis de recueillir plus de 3.200 euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu