Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Stage ou amende ? Les auteurs d'excès de vitesse avaient le choix mardi matin à Châteauroux

mercredi 22 novembre 2017 à 14:52 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

La Prévention routière de l'Indre et la police nationale organisaient mardi matin avenue de La Châtre à Châteauroux une opération de sécurité routière un peu particulière.

La police nationale était aussi présente avec un autre véhicule banalisé (qui n'est pas sur la photo)
La police nationale était aussi présente avec un autre véhicule banalisé (qui n'est pas sur la photo) © Radio France - Jonathan Landais

Châteauroux, France

Faire de la pédagogie plutôt que de la répression. A Châteauroux, une opération de sécurité routière d'un genre un peu particulier a eu lieu mardi matin entre 10h et 12h avenue de La Châtre au niveau du stade Gaston Petit. Les automobilistes pris pour des excès de vitesse inférieurs à 20 kms/h avaient deux possibilités : soit ils payaient l'amende, soit ils acceptaient un stage express de sensibilisation sur le parking. Une opération dite de "contrôle alternatif".

14 automobilistes interceptés

Bilan de l'opération : en 2h de temps (de 10h à 12h), 14 automobilistes ont été interceptés par la police, deux d'entre eux ont été verbalisés sur le champ pour des vitesses retenues supérieures à 70 kms/h, douze autres contrevenants ont été invités à faire le stage de la Prévention routière, comme Louis arrêté au volant de son Volkswagen Touran pour un excès à 63 kms/h au lieu de 50.

Normalement Louis aurait dû écoper d'une amende à 45 euros et un retrait d'un point sur le permis. "Le stage c'est tout de même mieux pour mes finances que l'amende (...) mais je dépasse rarement les vitesses, j'affiche toujours mon régulateur sur l'autoroute". Même chose pour ce marseillais de passage à Châteauroux : il a préféré le stage à l'amende. "Le porte-monnaie je m'en fous, je vais être honnête avec vous, ce sont les points qui m'emmerdent".

Un stage express de 20 minutes

"Aujourd'hui lorsque les dépassements sont inférieurs à 20kms/h, il n'y a pas de retrait de points dans un but uniquement pédagogique (...) on explique aux gens les risques qu'ils prennent et qu'ils font courir aux autres (...) il est arrivé que certains refusent le stage, dans ce cas c'est l'amende et le retrait de points, je n'ai pas d'état d'âme là-dessus, c'est le principe de la pédagogie", détaille Jean Tortosa, le Directeur de la Prévention routière dans l'Indre.

Les contrevenants qui ont accepté de jouer le jeu ont eu droit à un stage d'une durée de 20 minutes expliquant les dangers liés à l'alcool, à la vitesse avec aussi un contrôle de la vue. Une deuxième opération de ce type sera organisée fin décembre dans l'Indre. La Prévention routière proposera aussi une distribution d'éthylotests pendant les fêtes. L'association rappelle également que sa campagne d'éclairage se poursuit jusqu'au 20 décembre. Toutes les dates ici.

Le radar équipé d'un laser était situé à environ 100 mètres de l'intersection en allant vers le Poinçonnet. - Radio France
Le radar équipé d'un laser était situé à environ 100 mètres de l'intersection en allant vers le Poinçonnet. © Radio France - Jonathan Landais