Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Stationnement à Besançon: un PV entre 25 et 35 euros au 1er janvier 2018

mardi 28 novembre 2017 à 19:14 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon

De 25 à 35 euros, ce sera la note à payer à Besançon pour stationnement impayé, à partir du 1er janvier 2018. A cette date, les villes seront libres de fixer le montant des amendes, actuellement de 17 euros partout en France.

L'amende pourra être payée directement depuis les horodateurs.
L'amende pourra être payée directement depuis les horodateurs. © Maxppp - Sebastien JARRY

Besançon, France

La ville de Besançon vient de fixer le montant des amendes de stationnement à partir du 1er janvier 2018. Ce sera 25 euros si vous payez dans les 72 heures, 35 euros passé ce délai, la décision devrait être entérinée par le conseil municipal le 7 décembre prochain. Jusqu'ici l'amende était la même partout en France: 17 euros, mais une réforme donne la liberté aux villes de fixer le montant de ce qui s'appelle désormais un FPS, "forfait de post stationnement".

Le but n'est pas de remplir les caisses de la mairie - Marie Zehaf, adjointe à la voirie

Pour Marie Zehaf, adjointe chargée de la voirie, le but n'est pas de remplir les caisses de la mairie, mais d'agir pour le partage et le respect de l'espace public. Le montant de 35 euros correspond à l'amende payée dans les transports en commun bisontins lorsque l'on n'a pas validé son ticket.

Si vous vous garez sur une place handicapé ou en stationnement gênant, cela reste une infraction pénale soumise aux classiques amendes de police. Le tarif horaire ne change pas. Même si la loi donne désormais la possibilité aux villes de confier la gestion du stationnement à des prestataires privés, à Besançon ce sont les 55 policiers municipaux qui continueront à sanctionner. Parmi eux, 13 ASVP, les agents de surveillance de la voie publique, spécialement affectés au contrôle des horodateurs.

"Ce forfait de post-stationnement ne vise que les gens qui ne sont pas en règle": l'adjointe à la voirie Marie Zehaf

Les ASVP entrent votre numéro d'immatriculation sur leur terminal informatique, et voient immédiatement si vous êtes en règle. Dans le cas contraire, un petit papillon blanc est déposé sur votre pare-brise. Pour ne pas subir la majoration à 35 euros, il vous faudra payer sous trois jours. Vous aurez d'ailleurs la possibilité de le faire immédiatement, à l'horodateur le plus proche, via l'application Whoosh sur votre smartphone ou par internet depuis un ordinateur.