Société

Stationnement : plus de gratuité à Annonay, plus de places payantes à Romans

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 14 novembre 2017 à 6:21

A partir du 1er janvier, les communes prennent en charge le stationnement payant
A partir du 1er janvier, les communes prennent en charge le stationnement payant © Maxppp - /NCY

A partir du 1er janvier 2018, les villes prennent en charge la gestion du stationnement payant. A Annonay en Ardèche, et Romans dans la Drôme, les municipalités en profitent pour repenser leur plan de stationnement. Avec un même objectif, les deux villes affichent des stratégies opposées.

A compter du 1er janvier 2018, les communes prennent en charge le stationnement payant (loi Maptam). En plus des tarifs, elles peuvent aussi fixer le montant des amendes... qui n'en sont plus. Les PV deviennent des "Forfaits Post Stationnement".

Plusieurs villes profitent de ce changement pour revoir leur plan de stationnement. Toutes ont à cœur de rendre les centres plus attractifs... mais elles ne s'y prennent pas de la même manière. Ce lundi, Annonay, en Ardèche, et Romans, dans la Drôme, présentaient leur projet.

Vers la gratuité à Annonay

A Annonay, la ville décide de faire une croix sur les horodateurs. Le nombre de places payantes passe de 560 à 220 dans le centre-ville. Seuls trois secteurs restent payants: le parking La Valette, le parking du Spar, et le parking de la place de la Libération, tous fermés par une barrière automatique.
C'est donc la fin des horodateurs, sur la voie publique.

Zone bleue

En revanche le nombre de places en zone bleue double : de 260 à 520 emplacements, avec des durées limitées à 20 minutes pour les rues les plus commerçantes, une heure, ou quatre heures.

Le nouveau plan de stationnement d'Annonay - Aucun(e)
Le nouveau plan de stationnement d'Annonay - Ville d'Annonay

L'objectif est d'éviter le phénomène des voitures tampons. Par la gratuité, la municipalité d'Annonay espère rendre attractif le centre-ville, et par les zones bleues, favoriser les rotations, et aider les commerces.

Davantage de places payantes à Romans

Même objectif à Romans, mais politique radicalement différente: pas de gratuité au contraire, le nombre de places payantes augmente. Au 1er janvier, les emplacements gratuits passeront de 2250 à 1980 dans le centre.

Le nouveau plan de stationnement à Romans - Aucun(e)
Le nouveau plan de stationnement à Romans - Ville de Romans

La municipalité augmente aussi de 400 le nombre de places situées en zone 1, zone de courte durée (jusqu'à 2h15 de stationnement).

Baisse des tarifs

En revanche, le coût à l'horodateur baisse. En zone 1 comme en zone 2 (longue durée, jusqu'à 8h15), le premier quart-d'heure passe de 30 à 25 centimes. Pour une heure et demi de parking, il en coûtera 1,50€ contre 2€ en zone 1, et 1,50€ au lieu d'1,70€ en zone 2.

Les tarifs des abonnements baissent, eux aussi. Pour les résidents de l'hyper-centre, il passe de 22,50€ à 20€ par mois. Le tarif résidents passe de 44 à 25€. Le tarif non-résidents sera de 35€ au lieu de 44€ jusque là. Enfin le "pass professionnels" va être simplifié, et passera de 44 à 25€ par mois.

Forfait post-stationnement et contravention

Avec la nouvelle loi, le PV de stationnement disparaît. Il est remplacé par le forfait post-stationnement. Aux municipalités de choisir son montant. A Romans, il ne variera pas, si le contrevenant paye dans les 4 jours: 17€. Au-delà de 4 jours, l'automobiliste devra s'acquitter de 30€.

Pas d'amende à Annonay, puisque les horodateurs auront disparu. En revanche, pour stationnement abusif (au-delà de l'heure affiché sur le disque bleu), les agents municipaux pourront dresser des contraventions de 35€. Les contrôles seront renforcés, prévient la municipalité, qui va installer des capteurs intelligents dans les rues concernées: cette technologie sera à même de calculer la durée de stationnement des voitures.

Nouvelles technologies aussi à Romans, où il sera possible de payer via son téléphone portable, en téléchargeant l'application "pay by phone". Une appli qui envoie même un sms pour prévenir l'automobiliste (en train de faire ses courses, ou en réunion) que la validité de son paiement arrive à son terme. Il peut alors, d'où il se trouve, rajouter quelques centimes.