Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stations de ski bondées en Suisse : "ça ne choque personne quand c'est dans le métro"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le Conseil d'Etat tient son audience ce mercredi concernant la fermeture des remontées mécaniques. Le gouvernement campe sur ses positions et réaffirme sa volonté de ne pas rouvrir avant janvier 2021. Pendant ce temps, les images des skieurs entassés dans des stations en Suisse font polémique.

En attendant la décision du Conseil d'Etat ce mercredi, les remontées mécaniques sont à l'arrêt dans les stations françaises
En attendant la décision du Conseil d'Etat ce mercredi, les remontées mécaniques sont à l'arrêt dans les stations françaises © Maxppp - S. BOTELLA

Des skieurs qui s'agglutinent aux abords des télésièges, les images vues sur les réseaux sociaux de la station de ski de Verbier en Suisse font réagir. Des clichés qui dénotent avec la situation des stations françaises, toujours désertes. Ce mercredi, le Conseil d'Etat tient son audience à partir de 15 heures à propos de l'ouverture des remontées mécaniques en France. Il s'agit d'un recours porté notamment par quatre syndicats professionnels, six régions et quinze départements, dont la Savoie et la Haute-Savoie. 

"Cet afflux de gens ne choque personne quand on parle des centres commerciaux" - Nicolas Rubin, maire de Châtel en Haute-Savoie 

Nicolas Rubin, maire de Châtel et président de l'association des maires de Haute-Savoie, estime que les stations sont préparées pour gérer cet afflux de personnes : "Cette saison sera de toute façon différente des autres années. Il y aura beaucoup moins de fréquentation étrangère, environ 50% de moins. La clientèle française ne sera pas non plus présente. [...] Les grands espaces permettront d'accueillir le public et les exploitants des grands domaines skiables sont prêts à recruter pour encadrer les gens."

La perspective d'une ouverture à Noël qui s'éloigne 

Si Nicolas Rubin espère une décision favorable du Conseil d'Etat, il ne se fait pas d'illusion : "Quand on entend aujourd'hui que le déconfinement le 15 décembre s'annonce compliqué, on ne voit pas comment il pourrait être levé six ou sept jours après, à la veille de Noël. [...] Aujourd'hui, les gens de la montagne doivent pouvoir espérer une fenêtre d'ouverture début janvier." Pour l'instant, seuls les membres de ski-clubs ou les professionnels du secteur sont autorisés à utiliser les remontées mécaniques et à profiter du ski alpin. Le Conseil d'Etat pourrait rendre sa décision dès ce jeudi ou vendredi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess