Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stations de ski : la CGT lance une adresse mail "SOS" pour les saisonniers

120 000. C'est le nombre de saisonniers des stations dans l'attente d'une décision ou d'une date concernant l'ouverture des domaines skiables. Si certains sont en activité partielle, la situation n'est pas idéale pour tous et beaucoup sont dans la précarité, selon la CGT.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Prochaine réunion ministérielle le 20 janvier, pour déterminer si les stations de ski ouvriront, ou non, en février. En attendant, les saisonniers sont dans l'expectative. Ils sont 120 000 et si nombre d'entre eux sont en activité partielle, notamment les plus anciens des remontées mécaniques, d'autres sont dans une situation moins confortable. Selon la CGT, dans le commerce, les magasins de sport, hostellerie et la restauration, 40 % des saisonniers ne touchent pas le chômage partiel en ce moment

Antoine Fatiga, le responsable pour la CGT des dossiers saisonniers pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, explique que beaucoup d'employeurs n'ont pas envie de de faire des démarches administratives_. "A Val d'Isère ou Megève par exemple, plusieurs saisonniers ont entendu 'de toute façon cet hiver je n'ouvrirai pas, donc cherche-toi du boulot ailleurs', alors que le salarié avait une promesse d'embauche... Il est censé le mettre en activité partielle." Si l'instruction du travail n'intervient pas, l'ultime solution est de se rendre aux prud'hommes. "Mais ce sont des affaires qui sont longues et compliquées... Donc on voit  bien qu'il y a une tranche de la population qui est poussée dans la précarité la plus extrême_", détaille Antoine Fatiga.

Une adresse mail d'aide et de soutien

200 saisonniers ont déjà fait remonter leur situation difficile, voire conflictuelle, avec leur employeur. Antoine Fatiga raconte avoir déjà reçu de la part d'un saisonnier : "je ne vais pas faire la guerre à mon employeur". Mais pour le représentant du syndicat, la question n'est pas là :  "ce n'est pas faire la guerre à son employeur que de demander ce à quoi on a le droit. D'autant plus que, l'Etat a donné beaucoup d'argent aux employeurs. C'est aberrant quand on sait qu'il y a beaucoup d'argent public qui est mis sur la table, et que cet argent public est, pour quelques uns, mal utilisé ou pas à bonne destination", développe Antoine Fatiga. 

Le syndicat a créé une boîte mail pour soutenir et répondre aux saisonniers : sos.saisonniers@gmail.com

Dans un communiqué publié mardi, la CGT demande l'ouverture des domaines skiables au plus vite, mais avec toujours comme préoccupations la situation sanitaire et la situation sociale des salariés majoritairement saisonniers. Pour agrandir la plage de travail, le syndicat souhaite également "une augmentation de la durée des vacances scolaires soit en séparant les trois zones de départ sans chevauchement, soit en allongeant la période". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess