Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Incendie de Notre-Dame

Stéphane Bern : "Je suis pour qu'on refasse Notre-Dame à l'identique"

-
Par , France Bleu

Stéphane Bern, qui anime une émission de télévision spéciale ce samedi soir sur France 2 pour Notre-Dame, explique sur franceinfo ce samedi matin qu'il est pour la reconstruction de Notre-Dame à l'identique.

L'animateur a été chargé par Emmanuel Macron d'une mission de préservation du patrimoine.
L'animateur a été chargé par Emmanuel Macron d'une mission de préservation du patrimoine. © Maxppp -

Paris, France

"Vous me rangerez de toute façon du côté des anciens : je suis pour qu'on refasse Notre-Dame à l'identique", a déclaré ce samedi Stéphane Bern, chargé par Emmanuel Macron d'une mission de préservation du patrimoine, sur franceinfo. "Ayons un peu d'humilité par rapport au passé et à notre histoire", a-t-il ajouté. 

Depuis l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi soir, les avis divergent entre ceux qui veulent reconstruire à l'identique, et ceux qui veulent utiliser des matériaux différents, reconstruire autrement. L'animateur n'est pas non plus fermé à tout changement : "Je serais plutôt d'avis, si on veut aller vite, qu'on ne soit peut-être pas obligés de refaire la charpente en bois, mais peut-être comme à Reims une charpente en béton, ou en métal comme à Rouen. La question se pose, c'est une question de coût aussi."

Une flèche à l'identique

"J'entends les délires de certaines architectes qui se sont tapis dans l'ombre, qui voient une flèche de cristal ou de verre…", a-t-il poursuivi. Mais j'aime bien ce que dit Maryvonne de Saint-Pulgent [NDLR : directrice du patrimoine au ministère de la Culture de 1993 à 1997] : au fond, le plus simple, le moins cher, le plus raisonnable, c'est de refaire ce qu'a fait Viollet-le-Duc", l'architecte de la flèche qui s'est effondrée sous l'assaut des flammes. À l'issue d'un Conseil des ministres entièrement dédié à la reconstruction de Notre-Dame ce mercredi, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé le lancement d'un concours international d'architectes pour reconstruire la flèche. 

"J'aimerais qu'on donne 2 milliards pour qu'il n'y ait plus personne qui dorme dans la rue, évidemment, mais en même temps c'est une contribution volontaire." — Stéphane Bern

L'animateur, quiprésente ce samedi soir "Notre-Dame, le grand concert" sur France 2, une soirée spéciale consacrée à la cathédrale, a tenu à faire une mise au point, après les polémiques sur les dons des particuliers et des grandes fortunes de France ces derniers jours, qui ont afflué depuis l'incendie : "J'aimerais qu'on donne 2 milliards pour qu'il n'y ait plus personne qui dorme dans la rue, évidemment, mais en même temps c'est une contribution volontaire. Vous ne pouvez pas vous choquer du fait que les gens sentent que Notre-Dame de Paris est quelque chose qui est l'âme de la France."

Diffusé depuis la cour des Invalides, le grand concert mêlera chanson, variété, musique classique et appels aux dons en faveur de la reconstruction de la cathédrale, ravagée lundi par un terrible incendie.  Parmi les artistes présents : ceux de la troupe "Notre-Dame de Paris", Pretty Yende, Bénabar, Vincent Niclo, Julie Fuchs, Gautier Capuçon, Jakub Joseph, Orlinsky et les petits chanteurs à la Croix de bois. Mais aussi Anggun, Chimène Badi, Angélique Kidjo, Mireille Mathieu, Slimane ou encore Laurent Voulzy. En outre, plusieurs formations musicales de Radio France participeront à l'événement : l'Orchestre national de France, la Maîtrise et le Choeur de Radio France.

Choix de la station

France Bleu