Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stiring-Wendel: en famille mais sans chauffage pour les fêtes de Noël

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Stiring-Wendel, France

22 résidents du quartier du Habsterdick, à Stiring-Wendel ont dû passer les fêtes sans chauffage. Ils estiment être délaissés par la municipalité, propriétaire des logements. La mairie rétorque qu'elle n'a pas été informée de la situation.

Rodolphe et ses proches ont passé les fêtes en famille, mais sans chauffage. La situation perdure depuis le réveillon le 24 décembre.
Rodolphe et ses proches ont passé les fêtes en famille, mais sans chauffage. La situation perdure depuis le réveillon le 24 décembre. © Radio France - Jordan MUZYCZKA

"Vu que l'eau ne coule pas beaucoup, on ne peut pas se coiffer correctement, donc on doit se contenter de s'accrocher les cheveux. On doit mettre un gilet sur notre robe de soirée... c'est super", se désole Virginie. Et ces problèmes du quotidien durent depuis le 24 décembre. Le soir du réveillon, une conduite d'eau de la chaufferie dans le sous-sol éclate. Depuis, 22 résidents du quartier du Habsterdick, à Stiring-Wendel, près de Forbach, vivent sans chauffage

15°C pour les fêtes

C'est le 25 décembre que Virginie et sa famille ont découvert ce cadeau de Noël inattendu, car la veille ils étaient de sortie chez des proches. 

Les convives qu'ils avaient invité chez eux pour le repas ont dû repartir plus tôt que prévu à cause des températures intenables. Rodolphe, le père de famille a placé un thermomètre dans les deux étages de son appartement. "En bas, il fait 15°C; vous allez en haut, il fait 18° C..."

Surtout, ce qui énerve cet agent municipal, qui dit supporter le froid, c'est que ses trois filles doivent subir ces conditions de vie précaires : "J'ai regroupé les trois lits dans une seule chambre et j'ai installé un chauffage électrique qui tourne au maximum tout le temps. Mais même là, il ne fait que 20° C". 

"Nous n'étions pas informés"

Ce n'est pas la première fois que la chaudière fait des siennes dans ces appartements. "Il y a un an, nous avions eu pendant trois mois des coupures. Mais c'était une pièce ou deux. Là c'est tout l'appartement", s'insurge le père de famille qui tous les mois paie 700 euros de loyers, charges comprises. "Et puis qui va payer le médecin si on tombe malade ?"

Les résidents expliquent avoir partagé le problème avec leur gardien pour qu'il en informe la mairie, propriétaire des lieux. Seulement, Jean-Claude Holtz tombe des nues en découvrant le problème "C'est inouï", lâche celui qui est le représentant de la commune depuis 1989. 

Je peux vous garantir que ni moi ni mes adjoints n'avions été informés de la situation. On a du personnel qui aurait pu intervenir tout de suite. C'est quand même étrange que vous [en parlant de France Bleu] soyez informés avant moi !" Jean-Claude Holtz, maire de Stiring-Wendel

Mercredi 27 décembre, soit quatre jours après la panne, les pompiers et des agents municipaux sont intervenus pour tenter de réinstaller le chauffage. Il ne devrait, au mieux, pas être rétablit avant jeudi 28 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess