Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Strasbourg : du monde sur les quais mais pas d'affolement sanitaire

Des quais de l'Ill bien remplis à Strasbourg : l'image fait débat sur les réseaux sociaux en pleine épidémie de Covid-19. Le soleil et le beau temps poussent les habitants aux sorties en groupe, même si le risque de contamination est toujours là.

A Strasbourg, les passants prennent le soleil sur le quai des Bateliers durant l'épidémie de Coronavirus / covid / Alsace
A Strasbourg, les passants prennent le soleil sur le quai des Bateliers durant l'épidémie de Coronavirus / covid / Alsace © Radio France - Julien Penot

Sur le quai des bateliers à Strasbourg, on discute, on rit, on boit des bières, c’est un peu de liberté retrouvée. "Moi je pense qu'on peut être contaminé à tout moment, qu'il fasse beau, moche, qu'on marche dans la rue, qu'on soit dans le tram, on ne va pas s'arrêter de vivre" résume un jeune-homme un peu fataliste. Assis sur le quai, bières à la main, un petit groupe d'infirmiers relativise : "Ce sont les milieux clos les plus à risque, là on est dehors, il y a du vent, on n'est pas collés les uns aux autres, en plus on travaille ensemble".

le risque de contamination est toujours là

Mais l'air libre et le fait de se connaitre ne sont pas vraiment des barrières contre le virus sermonne le docteur Jean Sibilia, doyen de la fac de médecine de Strasbourg: "Les gens sont très proches, parfois sans masque, la contamination inter-humaine est tout à fait possible, par des postillons, par des petites choses de ce type là".

Pas d'affolement sanitaire

La ville de Strasbourg n’a officiellement pas d’avis sur la question quand à la préfecture, qui a évoqué en réunion le sujet des quais bien garnis, elle n’envisageait pas dans l’immédiat de jouer les père fouettards compte-tenu du taux contenu d’incidence du Covid dans le Bas-Rhin.

Ce n'est pas le cas dans d'autres villes de France. A Toulouse, la préfecture a choisi de fermer les quais de la Garonne jusqu'au 8 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess