Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Strasbourg : environ 2.500 personnes défilent contre la loi "Sécurité globale"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Nouvelle journée de mobilisation ce samedi 5 décembre contre la loi "Sécurité globale". Environ 2.500 personnes se sont rassemblées à Strasbourg, à l'appel notamment des sections strasbourgeoises de la Ligue des droits de l’homme, celle d’Amnesty International et de la CGT du Bas-Rhin.

Le début de la manifestation, avenue de la Liberté à Strasbourg
Le début de la manifestation, avenue de la Liberté à Strasbourg © Radio France - Marie Maheux

"Baissez vos armes, on baissera nos téléphone !" Environ 2.500 personnes se sont rassemblées ce samedi 5 décembre à Strasbourg pour manifester une nouvelle fois contre la loi "Sécurité globale". Une manifestation lancée notamment par les sections strasbourgeoises de la Ligue des droits de l’homme, celle d’Amnesty International et par la CGT du Bas-Rhin.

"La modification de l'article 24 ne suffit pas"

Parmi les manifestants, nombreux sont ceux qui ne croient pas à la réécriture de l'article 24, annoncée par le gouvernement cette semaine. "Il y a d'autres articles qui sont aussi problématiques", explique Ingrid Boury, présidente de la section de la Ligue des droits de l'homme de Strasbourg, "et l'article 24 pourrait se retrouver dans une autre loi, donc on ne lâchera rien."

"On en a marre de se faire renier des libertés sous de faux prétextes", soupire Cédric, un autre manifestant, "je n'arrêterais pas de manifester tant que la loi ne sera pas retirée. Pour que ça rassemble autant de monde, c'est qu'il y a vraiment un problème."

Les manifestants place de la République, vers 14 heures.
Les manifestants place de la République, vers 14 heures. © Radio France - Marie Maheux

Des heurts en fin de manifestation

La manifestation a démarré un peu avant 14 heures, place de la République. Puis le cortège s'est mis en marche en direction de la place de l'Etoile, que les manifestants ont atteint vers 16 heures, via les quais des Bateliers. 

C'est notamment sur la place de l'Etoile que la situation s'est tendue, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes. Certains manifestants ont tenté de rejoindre l'hôtel de police comme samedi dernier, où environ 400 d'entre eux avaient déjà été dispersés par la police. 

Samedi dernier, la mobilisation avait ressemblé près de 3.000 personnes à Strasbourg. Ils étaient plusieurs centaines de milliers en France

Choix de la station

À venir dansDanssecondess