Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Strasbourg : le marché de Noël, c'était mieux avant ?

jeudi 23 novembre 2017 à 19:10 Par Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le marché de Noël de Strasbourg, le plus vieux d'Europe, ouvre ses portes ce vendredi à 14h. 300 chalets sont disposés au cœur de la ville qui verra passer deux millions de visiteurs jusqu'au 30 décembre. On entend souvent que c'est mieux avant. France Bleu Alsace a enquêté.

Hezzedine Ben Mourdi derrière son stand place Broglie à la veille de l'ouverture.
Hezzedine Ben Mourdi derrière son stand place Broglie à la veille de l'ouverture. © Radio France - Lucile Guillotin

Strasbourg, France

Certains commerçants connaissent le marché de Noël comme leur poche. C'est le cas de Hezzedine Ben Mourdi qui tient un stand d'alimentation et de confiserie sur le marché de Noël. Issu d'une famille de forain, son père était déjà présent place Broglie en 1946.

Hezzedine se remémore ces nuits "à dormir dans les corbeilles en dessous des stands". Et le marché était différent avec "ces marchands de quatre saisons qui occupaient l'allée d'en face". "Ils y vendaient des fruits de Noël : les oranges, les mandarines, les clémentines, les dattes, les noix" dit-il avec délectation. "Et au fond de la place, il y avait notre forêt personnelle avec tous les producteurs de sapin. Cela donnait vraiment une ambiance de Noël. Ce n'est plus pareil. Le marché est très beau mais ce n''est plus le même marché qu'avant".

Un marché beaucoup plus grand mais plus lucratif

Ces trente dernières années, les chalets ont fleuri un peu partout en centre ville. Mais il ne s'en plaint pas, bien au contraire. Il gagne bien mieux sa vie qu'avant : "oh oui je suis content ! Ça marche mieux que par le passé parce que les touristes ne viennent pas seulement de toute la France, ils viennent des quatre coins du monde. On a des Américains, des Chinois, des Japonais. Tout le monde vient au marché de Noël de Strasbourg".

Jacques Lieber est ravi, lui aussi. Il est commerçant sur le marché de Noël depuis 40 ans. Il vend des articles pour enfants et pour lui "'non ce n'était pas mieux avant !" Comme tous les commerçants, il réalise une grosse partie de son chiffre d'affaires pendant le marché de Noël. Seul bémol, la menace terroriste depuis deux ans a eu impact non négligeable avec, pour certains, une chute des gains de 40%.