Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Verdict du procès de Viry-Châtillon : les policiers strasbourgeois "écœurés"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Une cinquantaine de policiers étaient présents sur le parvis du tribunal de grande instance de Strasbourg, à 12h30 ce mardi 20 avril. Ils se disent "écœurés" par le verdict rendu par la cour d'Assises des mineurs de Paris samedi, lors du procès de l'attaque des policiers en 2016, à Viry-Châtillon.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes sur le parvis du tribunal de grande instance de Strasbourg, ce mardi 20 avril.
Une cinquantaine de personnes étaient présentes sur le parvis du tribunal de grande instance de Strasbourg, ce mardi 20 avril. © Radio France - Juliette Mylle

Une cinquantaine de personnes rassemblées devant le tribunal de grande instance de Strasbourg ce mardi midi. Elles répondaient à l'appel du syndicat Alliance Police nationale, pour dire leur colère contre le verdict du procès de l'attaque des policiers en 2016, à Viry-Châtillon.

C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase

Samedi, en appel, la cour d'assises des mineurs de Paris a condamné cinq jeunes, a des peines allant de 6 à 18 ans de prison. Huit autres personnes ont été acquittées. Ils étaient accusés d'avoir attaqué et brûlé des policiers dans leur voiture. 

Christophe Rouyer est secrétaire départemental du syndicat Alliance police nationale dans le Bas-Rhin. Il se dit "écœuré" par cette décision. "Clairement c'est la goutte qui fait déborder le vase. L'impunité et le laxisme, ça met en danger les policiers", clame t-il, étiquette bleu blanc rouge sur le torse, comme nombre de manifestants. 

Nous on attendait un signe fort de la part de la justice

Un sentiment partagé par ses collègues présents sur le parvis du tribunal. Anthony, fonctionnaire à Strasbourg, se sent solidaire de ses collègues de Viry-Châtillon. "Nous, on attendait un signe fort de la part de la justice. On a l'impression que c'est pas pénalement répréhensible de s'en prendre à la police", déplore t-il. 

Le syndicat Alliance 67 appelle, entre autres, à appliquer les peines maximales autorisées contre les agresseurs de policiers, des peines qui seraient incompressibles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess