Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des tags anti-réfugiés sur les locaux de l'Association des travailleurs maghrébins à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu
Strasbourg, France

Dans la nuit du 3 au 4 mars, à Strasbourg, la vitrine du local de l’ATMF, l'Association des travailleurs maghrébins de France, a été vandalisée : des tags racistes et xénophobes ont été inscrits sur la façade extérieure. Des tags signés du Gud, une organisation étudiante d'extrême-droite.

Un tag signé du Gud, dans la nuit du 3 au 4 mars 2016
Un tag signé du Gud, dans la nuit du 3 au 4 mars 2016 © Radio France - ATMF

"Collabos ! Occupez-vous des SDF, pas des clandestins !" Ces mots ont été tagués dans la nuit du 3 au 4 mars sur la vitrine du local de l’ATMF, l'Association des travailleurs maghrébins de France, à Strasbourg. Un acte de vandalisme apparemment perpétré par le Gud, une organisation étudiante proche de l'extrême-droite, qui a laissé sa signature en évidence sur la façade.

Ce n'est pas la première fois que l'ATMF est visée par des tags racistes et xénophobes : le 10 septembre 2004, des graffitis à caractère néo-nazis avaient été peints sur la porte du bâtiment. En février 2013, l'ancien président du collectif avait reçu une lettre anonyme, contenant insultes et menaces.

Le bureau de l'ATMF se dit choqué par de telles méthodes. Associations et syndicats, notamment l'Astu (Actions citoyennes interculturelles) et la CGT 67, ont officiellement fait part de leur soutien, après cette attaque. Malgré cette agression, l'ATMF l'assure : la journée consacrée aux réfugié(e)s, prévue ce samedi 5 mars, aura bien lieu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess