Société

Strasbourg: une salle de shoot dans l'hôpital civil?

Par Sophie Cambra, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass samedi 4 avril 2015 à 8:59

Une salle de shoot à Bâle, en Suisse
Une salle de shoot à Bâle, en Suisse © Maxppp

Le maire de Strasbourg Roland Ries est favorable à l'installation d'une salle de shoot dans sa ville. Le principe de ces salles de consommation encadrée fait partie du projet de loi santé, examiné en ce moment à l'Assemblée nationale.

Les débats sur les salles de shoot sont relancés. La question est posée en ce moment à l'Assemblée nationale. Cela fait partie du projet de loi santé. Le gouvernement aimerait que ces salles soient expérimentées dans plusieurs villes de France pendant 6 ans. Il s'agit de lieux où les toxicomanes peuvent consommer des produits de substitution, tout en bénéficiant d'un accompagnement médical, social et psychologique.

Strasbourg pourrait se doter d'une salle de ce type. Roland Ries, le maire de Strasbourg, devrait proposer le projet le mois prochain en conseil municipal. "Le projet avance, la salle sera installée à l'intérieur de l'hôpital civil. " La première salle de shoot devrait voir le jour à Paris cet hiver. Pour Strasbourg, si le projet de loi est voté, cela pourrait se faire également d'ici la fin de l'année. Roland Ries imagine même que cette salle puisse faire partie "d'un équipement transfrontalier" avec l'Allemagne qui ne dispose pas de ce genre d'équipement.

7h salle de shoot SON 2 ries

En Alsace, ces salles de shoot sont un véritable besoin. C'est l'avis de Danièle Bader-Ledit, directrice de l'association strasbourgeoise Ithaque qui prend en charge chaque année 1500 toxicomanes. "Il y a un nombre non négligeable de gens qui consomment de la drogue de manière intraveineuse dans l'Eurométropôle et le risque de contamination est fort"

8h salles de shoot SON 3 ithaque

Le fonctionnement des salles de shoot - Aucun(e)
Le fonctionnement des salles de shoot