Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Succès ce samedi pour la "Gratiferia", la brocante gratuite d'Auxonne

-
Par , France Bleu Bourgogne
Auxonne, France

Les objets ont une deuxième vie ! C'était le mot d'ordre de la gratiferia ce samedi en Côte-d'Or, à Auxonne. Une gratiferia, c'est comme une brocante traditionnelle où l'on trouve de la vaisselle, des objets de décorations, des jeux, des vêtements... Seule différence : tout est gratuit.

Timothée et Thomas ont trouvé des trésors à la gratiferia d'Auxonne.
Timothée et Thomas ont trouvé des trésors à la gratiferia d'Auxonne. © Radio France - Marion Aquilina

À la gratiferia d'Auxonne, c'est très simple, on peut apporter des objets et/ou en prendre gratuitement. Comme dans toutes les brocantes, des dizaines et des dizaines de curieux sont venus chiner ce samedi après-midi dans la salle de l'Aiglon.

Rose a déjà trouvé un magnétophone. Elle avait apporté de la vaisselle.
Rose a déjà trouvé un magnétophone. Elle avait apporté de la vaisselle. - Marion Aquilina

Une caverne d'Ali Baba écolo

Claire Cao-Peska a organisé l'événement à Auxonne. Elle a tenu à montrer que les objets peuvent avoir une deuxième vie : "Ça arrive souvent, par exemple, quand on donne des affaires aux voisins, à certains membres de la famille, ou à Emmaüs. Parfois, on achète ou on récupère aussi des objets d'occasion qui ont déjà vécu". Pour l'organisatrice, ça permet de faire circuler les objets et d'éviter le gaspillage, comme pour les légumes. À l'heure du déjeuner, un atelier soupe a d'ailleurs été organisé. "Tous les légumes moches et flétris non vendus par les producteurs et les grandes surfaces cette semaine, mais encore mangeables, ont été cuits et mixés dans la salle de l'Aiglon ce samedi", une autre manière d'éviter de jeter pour Claire Cao-Peska.

Atelier disco soupe où l'on lutte contre le gaspillage alimentaire.
Atelier disco soupe où l'on lutte contre le gaspillage alimentaire. © Radio France - Marion Aquilina

Claire Cao-Peska, organisatrice de la gratiferia d'Auxonne.

L'année dernière une tonne d'objets a été apportée tout au long de la journée pour la gratiferia d'Auxonne. Tous ceux qui n'ont pas trouvé preneur, ont été transportés chez Emmaüs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess