Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sun Trip 2020 : course de vélos solaires en France cet été, à défaut d'un Lyon-Canton

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La course de vélos solaires Sun Trip lancée en 2013 par le Savoyard Florian Bailly devait relier Lyon à Canton en Chine, ce mois-ci. Elle a évidemment été annulée. A la place un mini Tour de France. Passage du prologue aujourd’hui à Aix-les-Bains et départ demain de Lyon.

Pour cette édition 2020 les 28 concurrents du Sun Trip, qui devaient rouler 12 000 km jusqu'à Canton en Chine resteront en France.
Pour cette édition 2020 les 28 concurrents du Sun Trip, qui devaient rouler 12 000 km jusqu'à Canton en Chine resteront en France. - Zeppelin

Les 28 concurrents du Sun Trip 2020 se retrouvent tous, au guidon de leur vélo électrique autonome équipé de panneaux solaires, ce matin à Aix-les-Bains pour le prologue de cette édition particulière. Ils devraient tous être en train de rouler plein est, en direction de la Chine et de Canton. C''est ce qui était prévu depuis un an. Et puis le coronavirus est arrivé.

Fin février début mars, on a compris qu'on n'irait pas en Chine cette année, Florian Bailly le fondateur et organisateur du Sun Trip

" On a commencé à trembler fin janvier, explique Florian Bailly, le fondateur et organisateur du Sun Trip.  On était tous prêts. Petit à petit fin février puis en mars on a baissé la tête et on a compris qu'on n'irait pas en Chine cette année." Mais quand on a relié seul le Japon avec un vélo électrique solaire (c'était en 2010), il en faut plus pour renoncer. " Dans le calme du confinement je me suis dit  - on ne peut pas rester inactif, il faut qu'on soit utile", explique Florian Bailly. Il a donc envisagé une toute autre course, un mini tour de France de 3 000 kilomètres. 

Objectif du Sun Trip 2020 : aller à la rencontre du public dans les villes, dans les quartiers

Et aussi curieux que cela puisse paraître, l'organisateur du Sun Trip 2020 explique avoir été très bien reçu quand il a démarché les municipalités en plein confinement, pour organiser un événement un peu en dernière minute. " _On crée ce tour au moment où 90% des événements en France sont annulés cet été, malheureusement_. Nous, nous avons cet événement modulable qui n'a pas vocation à attirer 5 000 personnes dans un stade. Et on va aller à la rencontre des gens ". 

La ville d'Albertville sera ville d'arrivée le 9 août. Les vélos passeront par les quartiers avant d'arriver sur la place de l'Europe. "On a annulé tous les événements jusqu'au 15 juillet. Pour nous c'est une très grande opportunité de pouvoir animer la ville, explique le maire Frédéric Burnier-Framboret. Notamment parce que cette année on sait que beaucoup de famille vont rester ici et ne pourront pas aller voir leurs proches, au Maghreb ou en Turquie ", pour des raisons financières et/ou par crainte du COVID-19.

Avant l'arrivée à Albertville les concurrents passeront par la Haute-Maurienne Vanoise et Bourg-Saint-Maurice les 6 et 7 août.

"L'idée c'est de leur montrer qu'un tour de France c'est accessible à tout un chacun, dit Florian Bailly

28 concurrents ont maintenu leur engagement. Le benjamin Maxence Poteyry a 25 ans, il a construit entièrement son vélo solaire chez lui à Bourg d'Oisans, en Isère. Il regrette un peu Lyon-Canton mais se dit aussi que ce tour de France lui permettra d'être vraiment prêt pour l'édition 2021. Il attend de ce tour beaucoup de rencontres. "On voit bien la curiosité que ça suscite sur le bord de la route dès qu'on est à l'arrêt", constate Maxime Poteyry.  

Et tant mieux si les curieux viennent à la rencontre des cyclos, pour l'organisateur du Sun Trip qui conclut : "L'idée c'est de les faire rêver, leur montrer que faire un tour de France c'est accessible à tout un chacun".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess