Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Suppression d'emplois chez Auchan au Mans : "On a plus de mal à s'endormir", confie un salarié

-
Par , France Bleu Maine

Plus d'une semaine après avoir appris le nombre de postes bientôt supprimés au sein du service après-vente manceau, les trente salariés concernés, qui ont, en moyenne, une cinquantaine d'années, sont très inquiets.

Les trois quarts des postes du service après-vente Auchan du Mans vont, d'après les syndicats, être supprimés d'ici octobre 2021.
Les trois quarts des postes du service après-vente Auchan du Mans vont, d'après les syndicats, être supprimés d'ici octobre 2021. © Radio France - Victoria Koussa

Certains étaient là, le jour de l'ouverture du site, il y a plus de trente ans. Des salariés qui n'auraient jamais imaginer devoir un jour fermer le bâtiment et peut-être même rendre le blouson au logo à l'oiseau rouge, avant leur retraite. Et pourtant. Trente des 44 postes du service après-vente Auchan du Mans, basé à La Chapelle-Saint-Aubin, vont être supprimés d'ici le mois d'octobre 2021, assurent les syndicats. Ils l'ont appris aux salariés quelques jours après l'annonce du géant de la grande distribution, le 9 septembre dernier, concernant 1.500 nouvelles suppressions de poste dans le pays, notamment dans les "SAV" où les clients peuvent faire réparer les objets défectueux. Celui du Mans couvre actuellement l'Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Loiret, la Sarthe et la Vienne.

"On se demande ce qu'on fera plus tard"

Depuis, les salariés du Mans sont très inquiets. "On est réveillé plus tôt on a plus de mal à s'endormir", assure l'un d'eux, sous couvert d'anonymat. "Quand on commencera à voir partir certains de nos collègues, quand il faudra fermer le bâtiment, ce sera encore plus dur... On se demande ce qu'on fera plus tard ! En plus on est tous dans des âges, autour de 50 ans... Vu la conjoncture actuelle, on sait très bien que ce ne sera pas facile de retrouver du travail", déplore ce technicien qui travaille au sein du SAV manceau depuis trente ans. Des collègues refusent de témoigner, par peur de fragiliser encore plus leur situation dans le groupe.

Les salariés auront le choix de partir, ou de rester, dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). "La direction affirme qu'il y aura des propositions de postes, de reclassements en interne dans Auchan, mais il n'y aura pas de postes pour nous tous, et beaucoup des postes proposés ne seront pas dans notre domaine, dans notre profil de carrière", affirme Graziella Leguillon, déléguée syndicale de la CFDT au SAV du Mans. 

Contacté par France Bleu Maine, le directeur de l'hypermarché du Mans est injoignable. 

ÉCOUTEZ - Le reportage de la rédaction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess