Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Suppression de l’accueil périscolaire du matin : des parents d'élèves de St-Jean-de-Braye lancent une pétition

-
Par , , France Bleu Orléans

Faute de personnels (absences dues à l'épidémie de Covid-19), la Ville de Saint-Jean-de-Braye, près d'Orléans, a supprimé l'accueil périscolaire du matin, jusqu'à Noël. Des parents d'élèves lancent une pétition contre cette décision et espèrent rencontrer Vanessa Slimani, maire de la commune.

L'école Louis-Petit, dans le quartier Pont-Bordeau, à St-Jean-de-Braye (Loiret)
L'école Louis-Petit, dans le quartier Pont-Bordeau, à St-Jean-de-Braye (Loiret) © Radio France - Antoine Denéchère

À Saint-Jean-de-Braye, dans l'agglomération orléanaise, les parents d’élèves de l’école Louis Petit (maternelle et élémentaire) dans le quartier du Pont-Bordeau font signer depuis lundi matin une pétition. Ils réclament le retour de l’accueil périscolaire du matin, supprimé par la mairie jusqu’aux vacances de Noël (seul celui du soir est maintenu).

On n'a pas de solution de garde alternative le matin"

Ces parents disent avoir recueilli une cinquantaine de signatures en une demie-journée. Ils annoncent vouloir se rapprocher des parents des onze autres écoles de la commune. Ils espèrent un retour à la normale car "beaucoup travaillent avant 8h30 le matin et n’ont pas de solution de garde alternative". 

Une pétition lancée ce lundi

La pétition sera remise en fin de semaine à Vanessa Slimani, maire socialiste de Saint-Jean-de-Braye, à qui ils demandent de les recevoir. La municipalité explique avoir été contrainte de prendre cette décision, par manque de personnels au sein des accueils périscolaires, pour cause d'épidémie de Covid-19

Choix de la station

À venir dansDanssecondess