Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sur la route des vacances ne jetez rien par la fenêtre de la voiture

-
Par , France Bleu Besançon

Sur une année, la Dir Est de Vesoul ramasse 140 tonnes de déchets sur le bord des routes RN 19 et RN 57 en Haute-Saône. Un automobiliste sur trois avoue jeter des déchets par la fenêtre de la voiture lorsqu'il roule. Au delà de la pollution, ces incivilités ont un coût : 25 000 euros.

Déchets sur bord de route, ici la RN19 entre Lure et Vesoul
Déchets sur bord de route, ici la RN19 entre Lure et Vesoul © Radio France - Jean-François Fernandez

Sur la route des vacances faites le test. Alors que le paysage défile, observez le bord de la route.

Des papiers, des paquets de cigarettes, des emballages alimentaires, des bouteilles, des masques, des papiers gras, des sacs poubelles, nos routes offrent un véritable inventaire à la Prévert. 

Selon une enquête Ipsos réalisée pour la Fondation Vinci, sur la route des vacances plus d'un Français sur trois jette des déchets par la fenêtre de sa voiture.

140 tonnes par an

Géraud Gagny  est chef de centre CEI de Vesoul à la Dir Est, avec ses équipes il a compétence sur les routes RN19 et RN57 qui traversent le département de la Haute-Saône.  Il constate d'année en année une augmentation du volume de déchets ramassés sur le bord des routes et dans les poubelles des aires de repos.

"En 2007 c'était environ 400 kilos par jour ramassés, on a doublé, actuellement on est à 800 kilos par jour"

En fait, il y a deux sources de pollution. Il y a ceux qui jettent par le fenêtre en roulant, ce sont des petits déchets. Et puis il y a ceux qui viennent volontairement déposer des ordures pour ne pas payer des levées de poubelles supplémentaires, ou encore ceux qui se débarrassent de vieux matelas frigos et gazières pour ne pas les déposer en déchetterie.  

Tous les jours, deux agents tournent sur les routes pour ramasser ces ordures, notamment vider les poubelles des aires de repos.

Poubelle de parking sur la RN 19 entre Lure et Vesoul
Poubelle de parking sur la RN 19 entre Lure et Vesoul © Radio France - Jean-François Fernandez

25 000 Euros

Le ramassage de ces ordures à un coût financier pour la Dir Est, 25 000 Euros par an. Cela comprend la mobilisation de personnel toute l'année, l'utilisation de véhicules, mais aussi le coût pour l'élimination au centre départemental de traitement des ordures ménagères.

Voiture Dir Est, Direction Interdépartementale des routes Nationales à Vesoul.
Voiture Dir Est, Direction Interdépartementale des routes Nationales à Vesoul. © Radio France - Jean-François Fernandez

Un impact environnemental

Cette année, en raison du Covid les équipes n'ont pas pu réaliser la totalité du ramassage de printemps effectué chaque année. Cette opération est en général menée avant que la végétation ne pousse. 

En ce moment, les équipes assurent le fauchage d'une bande de sécurité sur le bord des routes, les déchets de plastique qui n'ont pas pu être évacués se retrouvent mêlés à la végétation et sont broyés. De petites particules de plastique se retrouvent ainsi malheureusement sur le sol, avec la pluie une partie de ces particules vont terminer dans les rivières puis la mer.

Au delà des incivilités que cela représente, jeter par la fenêtre de la voiture n'est donc pas anodin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess