Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Société

Sur les plages de l'Hérault, les paillotes confrontées à l'érosion côtière

samedi 28 avril 2018 à 3:59 Par Jules Brelaz, France Bleu Hérault

Confrontées à l'érosion du littoral héraultais, les plages privées, notamment celle de la Grande Motte, se retrouvent coincées entre la mer qui monte et des dunes de sables protégées sur lesquelles les restaurants ne peuvent empiéter.

La plage privée de la Voile Bleue au Grand Travers, à la Grande Motte (Hérault)
La plage privée de la Voile Bleue au Grand Travers, à la Grande Motte (Hérault) © Radio France - Jules Brelaz

La Grande-Motte, France

Déguster un tartare de thon, un risotto de rouget et une soupe de fraise, tout en gardant les pieds dans le sable... C'est le menu du jour à la Voile Bleue, un restaurant installé depuis 1997 sur la plage du Grand Travers, à la Grande Motte. 

"C''est surprenant" s'exclament Jacques et Danielle en passant devant la paillote. Ce n'est ni le caviar, ni le champagne de luxe proposés sur la carte, qui étonnent ce couple, "oh non, pas du tout, on est Champenois! Non ce qui est illégal, c'est qu'il n'y a pas de respect de la fameuse bande réservée aux promeneurs." 

Greffière de justice à la retraite, Danielle connaît sur le bout des doigts la loi Littoral et son décret imposant de respecter une bande de trois mètres, à partir du rivage, pour permettre aux promeneurs de circuler.

"Comme la mer avance, il faudra bien un jour que les paillotes reculent !"

"Si on est obligé de devoir enjamber les matelas pour circuler librement, ça pose problème, ajoute Thomas, un restaurateur de Lunel, en vacances avec sa famille au Grand Travers. Cette plage, la plus grande de la Grande Motte, est de plus en plus confrontée à l'érosion côtière, après un hiver 2018 marqué par de puissants coups de mer.

"Nous on aime bien se faire un cocktail de temps en temps, mais si la mer avance, il faudra bien que eux reculent, et les pouvoirs publics seront bien obligés de faire respecter la loi."

"Le problème, ce n'est pas les paillotes, explique Jacques, un père de famille montpeliérain, c'est qu'il n'y aura bientôt plus de plage, avant elle était trois fois plus grande". 

Qu'en pensent les paillotes ? Mieux vaut (parfois) ne pas demander

Cofondateur et propriétaire avec son frère de la Voile Bleue, Joël Ortiz présente avec fierté son restaurant de plage qui fait peau neuve à chaque saison. "Avant, il y a vingt-et-un ans, c'était une guinguette, maintenant on a une plage qui ressemble à celles de la Côte d'Azur". 

S'agissant de l'avancée de la mer et du rivage grignoté chaque année, le chef d'entreprise se montre moins loquace, "ça ne m'inquiète pas du tout, on verra à l'avenir... bon là, vous parlez pour parler, pour entretenir l'audimat." Joël Ortiz met alors fin à l'entretien, avant de saisir le micro et menaçant de le jeter à l'eau.

Autre paillote, autre accueil, un peu plus loin sur la plage du Grand Travers. L'érosion côtière "nous inquiète énormément", reconnaît Clara Zahonero, dont la famille est propriétaire depuis douze ans du restaurant Latzarro. "Il y a beaucoup moins de places, pour nos transats et le passage du public, là on est au maximum, on ne peut pas reculer davantage parce que derrière ce sont les dunes protégées, on est coincés".

Le balai des pelleteuses sur la plage du Grand Travers avant l'été; ici devant le Latzarro. - Radio France
Le balai des pelleteuses sur la plage du Grand Travers avant l'été; ici devant le Latzarro. © Radio France - Jules Brelaz