Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Surfréquentation touristique au Pays Basque : "En montagne du papier toilette partout, partout, partout!"

-
Par , , France Bleu Pays Basque

L'été 2020 aura battu des records en Pays Basque intérieur en terme de fréquentation touristique. En montagne, les professionnels ont constaté des dégradations et des comportements dangereux, et pas toujours de la part des touristes.

Lantabat col d'Ipharlatze
Lantabat col d'Ipharlatze © Radio France - Bixente Vrignon

"Les français ont soif de nature", avaient averti les professionnels du tourisme. Au Pays Basque cela s'est traduit par une fréquentation qui pourrait battre des records, et même des embouteillages, comme à Itxassou au Pas de Roland, ou aux gorges d'Holzarte en Soule. Amateurs et professionnels n'avaient jamais vu cela : +180% de fréquentation en juillet pour l'association Mendi Lagunak.

En montagne, les sites les plus accessibles, La Rhune, le Mondarrain, ou encore Urkulu n'ont jamais vu passer autant de randonneurs. Nicolas Bernos est accompagnateur en montagne Mendi Lagunak et il a vu "énormément de monde, beaucoup plus de qu'habitude". Et plus que des incivilités: "des chiens non tenus en laisse qui coursent les troupeaux, qui débusquent de la faune sauvage, du papier toilette partout, partout, partout, c'est impressionnant". 

Ils ne respectent pas les règles de base

Philippe Voute est responsable des baliseurs des chemins de randonnée en Pays Basque et il déplore: "les personnes qui utilisent les chemins de randonnée ne respectent pas les règles de base: s'équiper correctement avec _des chaussures et pas des tongs. J'ai vu des petites filles dont les pieds étaient piqués par des orties_. C'était en pleine montagne, sur l'Urkulu (1.419m), il était aux environs de 12h15, le couple n'avait ni à manger ni à boire et les enfants n'avaient pas de chapeaux".  

Philippe Voute: "des randonneurs qui se promènent en tongs".

Orhi depuis la vallée du Bascassan
Orhi depuis la vallée du Bascassan © Radio France - Bixente Vrignon

Ce manque de respect des consignes de sécurité et l'inconscience de certains randonneurs, les gendarmes du peloton d'intervention en haute montagne le constatent. "On a des personnes parfaitement néophytes, qui ne se préparent pas, n'ont pas d'équipement... ou ne regardent pas la météo", explique l'adjudant-chef Vincent Oxibar, du PGHM d'Oloron. Cet été, ils ont réalisé une soixantaine d'interventions, surtout au mois de juillet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess