Société

Surpopulation carcérale : Manuel Valls veut construire 33 nouveaux établissements pénitentiaires

Par Marina Cabiten, France Bleu Paris Région et France Bleu jeudi 6 octobre 2016 à 12:12 Mis à jour le jeudi 6 octobre 2016 à 14:58

La prison des Baumettes, à Marseille
La prison des Baumettes, à Marseille © Maxppp -

Le Premier ministre a annoncé jeudi la création de 33 nouveaux établissements pénitentiaires dans neuf agglomérations prioritaires ainsi qu'un "Livre Blanc" pour les prisons afin de lutter contre la surpopulation carcérale.

Le gouvernement confirme sa volonté de bâtir de nouvelles prisons ce jeudi, par la voix du Premier ministre. Depuis Agen, où il assistait à la remise des diplômes de l'Ecole nationale d'administration pénitentiaire (ENAP), Manuel Valls a affirmé vouloir 33 nouveaux établissements dans neuf agglomérations prioritaires, pour lutter contre la surpopulation carcérale.

Île-de-France et PACA en priorité

Outre ces 32 maisons d'arrêt et un centre de détention, le plan gouvernemental prévoit la construction de 28 "quartiers de préparation à la sortie" et la réhabilitation de douze sites pénitentiaires ainsi que la construction de seize autres. "Dans une première phase, plus de 3.900 cellules devront être construites, en priorité dans les régions connaissant une surpopulation carcérale élevée, Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur, et dans les régions où les projections de population pénale prévoient une évolution importante : le Sud-Ouest et le Grand-Ouest. Nous devons agir vite, car il faut en moyenne dix ans pour construire une prison", a affirmé le Premier ministre.

  • À lire aussi - Deux nouveaux centres pénitentiaires en PACA : à Marseille et en Vaucluse

"Trouver les terrains dans les plus brefs délais"

"Atteindre le taux de 80% d'encellulement individuel implique la réalisation de 10.000 à 16.000 cellules supplémentaires, pour un budget évalué entre 2,2 et 3,5 milliards d'euros", a résumé le Premier ministre qui dit être sur le point d'ordonner aux préfets de "trouver les terrains dans les plus brefs délais", à charge pour eux de formuler leurs propositions au Garde des Sceaux pour le 16 décembre. Une enveloppe d'1,16 milliard d'euros est inscrite à cette fin dans le projet de budget pour 2017.

"Parce que la rénovation du parc pénitentiaire s'inscrit nécessairement dans le temps long, je souhaite qu'avant mars 2017 soit établi dans un Livre Blanc le diagnostic des enjeux pénitentiaires de la France pour les vingt prochaines années", a souligné M. Valls.

  - Visactu
© Visactu -

Partager sur :