Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Surveillants pénitentiaires, enseignants, assistants maternels : ils se font vacciner au vaccinodrome d'Olivet

-
Par , France Bleu Orléans

Le gouvernement a annoncé cette semaine l'ouverture de la vaccination à 400.000 personnes de plus de 55 ans exerçant des professions considérées à risque. Cinq cents créneaux leur ont été ouverts ce samedi matin au vaccinodrome d'Olivet.

Le centre de vaccination d'Olivet a ouvert 500 créneaux ce samedi pour les plus de 55 ans exerçant une profession à risque.
Le centre de vaccination d'Olivet a ouvert 500 créneaux ce samedi pour les plus de 55 ans exerçant une profession à risque. © Radio France - Marine Protais

Policiers, gendarmes, enseignants, assistants maternels.... Depuis ce samedi, toutes les personnes de plus de 55 ans qui exercent ces professions peuvent se faire vacciner contre le Covid-19. En tout, cela concerne 400.000 personnes en France. A Olivet, 500 créneaux ont été ouverts en urgence ce samedi matin au vaccinodrome géré par l'armée. 

Ces "nouveaux prioritaires" ont été prévenus par SMS ce vendredi soir. Il suffisait ensuite d'appeler une plateforme pour obtenir un rendez-vous. Et certains n'ont pas hésité à sauter sur l'occasion, comme Serge, 55 ans, il est surveillant pénitentiaire à la maison d'arrêt de Blois. "On a eu des cas de Covid-19 déclarés sur notre établissement", raconte Serge, inquiet. 

Un de mes collègues qui travaillait sur la prison d'Orléans-Saran est décédé du Covid. C'était une personne qui avait mon âge et qui était en très bonne santé. - Serge, surveillant pénitentiaire

Le profil de ce surveillant pénitentiaire décédé en 2020 est similaire à beaucoup de personnes venues se faire vacciner ce samedi matin.

Des créneaux restés libres... par peur de l'AstraZeneca

En tant qu'enseignant dans un lycée d'Orléans, Etienne se sent particulièrement exposé au virus. "On prend des précautions, mais il faut toujours répéter aux élèves de mettre le masque. On est quand même en contact direct avec les jeunes." Il se dit soulagé d'avoir reçu sa première injection, même si le produit qui lui a été injecté est de l'AstraZeneca. 

Je pense qu'il vaut mieux être vacciné avec l'AstraZeneca que de courir le risque d'attraper le Covid. - Etienne, enseignant

C'est exactement le message que le Dr Elise Evrard essaie de faire passer, car seuls 75 des 500 créneaux ouverts à Olivet ont trouvé preneur. "Il y a un gros frein. Les gens ont peur des thromboses, des effets secondaires des symptômes grippaux post-vaccinaux et se disent que l'autre vaccin est meilleur et que, donc, ils préfèrent attendre", remarque cette médecin. 

Une opération réitérée dans les prochaines semaines

Pour Florence, 55 ans, il n'était pas question de patienter. "Je suis assistante maternelle, je m'occupe d'enfants à domicile, donc je me protège. Mais pas spécialement pour mon métier, mais aussi pour ma famille, notamment mes petits-enfants. J'espère qu'avec le vaccin je pourrai les prendre dans mes bras et les embrasser !"  Un espoir partagé par quelques personnes âgées, venues sans rendez-vous ce samedi matin, pour profiter des créneaux encore libres.

En tout, 106 personnes ont été vaccinées ce samedi à Olivet. Le reste des doses n'a pas été jeté mais il sera conservé, dans les frigos, jusqu'au week-end prochain, puisque cette opération de vaccination des "nouveaux prioritaires" devrait être réitérée samedi prochain, et le samedi suivant, au centre d'Olivet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess