Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Sury-és-Bois : personne ne veut devenir maire dans cette petite commune du Cher

-
Par , France Bleu Berry

Selon un sondage Odoxa-CGI, réalisé pour France Bleu, France Info et la presse régionale, 63 % des Français sondés ont une bonne opinion de leur maire, mais 84 % n'aimeraient pas occuper son poste. A Sury-ès-Bois, personne ne veut se présenter aux prochaines municipales de mars.

Le village de Sury-Es-Bois compte 270 habitants dans le Nord du Cher.
Le village de Sury-Es-Bois compte 270 habitants dans le Nord du Cher. © Radio France - Michel Benoit

Sury-és-Bois, France

Selon un sondage Odoxa-CGI réalisé pour France Info, France Bleu et la presse en région publié ce mardi, le maire reste l'élu le plus populaire auprès de 63% des Français. Les deux tiers jugent leur édile compétent (67%), honnête (67%) et dynamique (64%). Seulement, de nombreux élus ne souhaitent pas se représenter aux Municipales de mars prochain et cette question du manque de candidats est un vrai problème dans certaines communes. C'est le cas à Sury-és-Bois, dans le nord du Cher : Jean-Claude Raimbault ne veut pas rempiler pour un quatrième mandat de maire dans ce village de 270 habitants. À 70 ans, cet ancien proviseur s'est engagé dans d'autres responsabilités mutualistes. Le problème c'est qu'aucun candidat ne s'est encore fait connaitre pour briguer sa succession. 

"Ça ne me surprend pas beaucoup, on met trop en avant dans les médias les mauvais côtés de la fonction de maire. La violence, les incivilités dont on peut être l'objet" - Jean-Claude Rimbault, maire sortant

Jean-Claude Rimbault n'est donc pas étonné par les enseignements de ce sondage : "Ça ne me surprend pas beaucoup, on met trop en avant dans les médias les mauvais côtés de la fonction de maire. La violence, les incivilités dont on peut être l'objet. Pour ma part, je n'y suis pas plus confronté que n'importe quel administré. La baisse des dotations a également beaucoup marqué les esprits et compliqué notre tâche. La fermeture des services publics en milieu rural est difficile aussi à vivre. Certains viennent nous voir en mairie pour faire des déclarations par internet. Ma secrétaire de mairie est formidable avec eux." 

Jean-Claude Raimbault, maire de Sury Es Bois (Cher) - Radio France
Jean-Claude Raimbault, maire de Sury Es Bois (Cher) © Radio France - Michel Benoit

Une réunion publique pour trouver un candidat à sa succession

Le maire de Sury-és-Bois vient d'organiser une réunion publique pour essayer de trouver un candidat à sa succession. Cela fait presque un an que Jean-Claude Raimbault a annoncé qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat. Le maire sortant espérait que cela permettrait à d'éventuels candidats de mûrir tranquillement leur décision, mais aucune ambition n'est apparue. Jean-Claude Raimbault n'est pas lassé de la fonction : "Il y a d'immenses moments de bonheur, surtout quand on fait aboutir des projets pour la commune." Simplement, il n'a plus le temps, happé par d'autres occupations.

La mairie de Sury Es Bois (Cher) - Radio France
La mairie de Sury Es Bois (Cher) © Radio France - Michel Benoit

Le maire, un peu l'homme à tout faire dans les villages

Dans les villages, le maire, c'est un peu l'homme à tout faire, un rôle pas forcément facile à endosser analyse cette habitante de Sury-és-Bois : "Quand on voit toutes les démarches administratives qui lui incombent, ou si une vache se sauve la nuit, on appelle Mr Raimbault. Les conflits de voisinage aussi. Ça fait vraiment beaucoup de parasitage, je trouve, de la fonction de maire !" Et cela rebute beaucoup de monde. Un maire, c'est un producteur d'accords, se plait à expliquer Jean-Claude Raimbault. 

Le maire de Sury-és-Bois espère que d'ici cinq mois, les choses se décanteront : "Il y a un certain nombre de personnes qui sont attachées à leur commune et qui sont prêtes à travailler dans une équipe. Ce qui manque c'est quelqu'un pour la mener, mais je suis sûr qu'on trouvera cette personne." Un maire toujours optimiste : c'est indispensable quand on veut faire avancer sa commune, surtout quand elle est petite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu