Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Talant Belvédère : les habitants sont invités à donner leur vision du quartier

lundi 11 juin 2018 à 18:35 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Des barres d'immeubles, du bitume, mais pas que. Au Belvédère de Talant, l'un des sept quartiers prioritaires de la ville de l'agglomération Dijonnaise, le "conseil citoyen" convoque sa toute première assemblée générale ce mardi 12 juin 2018.

Le quartier du Belvédère à Talant
Le quartier du Belvédère à Talant © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

Vous y vivez, vous y travaillez et vous avez des idées pour faire avancer le quartier du Belvédère de Talant ? Venez les soumettre ce mardi soir au Centre Social de "La Turbine". C'est là, à 18h30, que doit avoir lieu la première réunion publique du "conseil citoyen" du Belvédère. Née en 2016, cette instance -totalement indépendante du pouvoir politique- est composée d'habitants, d'associations et de commerçants. Ce "conseil citoyen" -dont le rôle est consultatif- a pour vocation de devenir l'intermédiaire entre les Talantais et la mairie. 

Les jardins partagés font la fierté de Patrick Couturier

Son but est de faire remonter les doléances et d'encourager les belles initiatives venues du terrain. Parmi ces belles initiatives: les jardins partagés. Ouverts à tous, ils sont nés il y a un an sur un terrain appartenant et attenant à La Turbine. Ils font la fierté de Patrick Couturier membre du conseil citoyen. "On a 16 bacs actuellement, les personnes qui les utilisent sont des jardiniers qui n'ont pas de jardins, des personnes qui vivent dans les immeubles alentours". 

Patrick Couturier nous présente les jardins partagés, ils sont nés il y a un an

Patrick Couturier - Radio France
Patrick Couturier © Radio France - Thomas Nougaillon

Des tomates, des courgettes et une cotisation annuelle de 5 euros

Dans les petits bacs, un mètre cube de terre environ, il y pousse des tomates, des courgettes... Les jardiniers paient une petite cotisation de 5 euros par an. "C'est une initiative qui doit se développer, ça doit continuer à tout prix. D'ailleurs l'an prochain, normalement, le site doit s'agrandir et on aura 8 ou 10 bacs supplémentaires". 

Jean Mollo, avenue du Mail  - Radio France
Jean Mollo, avenue du Mail © Radio France - Thomas Nougaillon

L'un des points noir: la circulation et les incivilités sur l'avenue du Mail 

Au rayon "doléances" -même si ce n'est pas de la compétence de la mairie- il y en a une qui revient souvent, elle concerne l'avenue du Mail. Certains habitants la trouve très dangereuse. Il faut y remédier. Ce sera l'un des dossiers abordés ce mardi soir. Jean Mollo vit au Belvédère depuis 1976, il est membre du conseil citoyen. "C'est vrai qu'il y a des problèmes de vitesse et ça dure depuis très longtemps, à titre personnel j'ai failli me faire écraser sur cette voie" explique cet  homme de bientôt 75 ans. Jean Mollo a son idée pour faire "ralentir les voitures". Il préconise la mise en place de panneaux de limitations de vitesse à "30 à l'heure". Parce que c'est "la sécurité qui doit primer, la sécurité avant tout".    

Jean Mollo évoque le mail, un axe "très dangereux" et où il convient d'abaisser la limitation de vitesse selon lui

Christelle Alves, patronne du Super U de Talant, est membre du conseil citoyen - Radio France
Christelle Alves, patronne du Super U de Talant, est membre du conseil citoyen © Radio France - Thomas Nougaillon

Le Belvédère: un quartier avec des atouts à développer

Christelle Alves, 51 ans, est directrice générale du "Super U" de Talant Belvédère depuis 6 ans. Elle fait partie du conseil citoyen. Elle ne vit pas dans ce quartier, ce qui ne l'empêche pas de présenter ses atouts. "Je trouve que c'est un quartier assez dynamique et jeune avec une population très variée et pleine d'atouts. Il y a beaucoup d'enfants, beaucoup d'écoles, il y a le collège de Talant et une très belle vue". Mais comment développer ces atouts ? "Il faudrait sûrement aider les gens à se rencontrer. Organiser des événements sportifs. Tout un tas de choses que le conseil citoyen peut aider à mettre en place". Mais cela ne se fera pas sans les habitants prévient la commerçante. "C'est pour cela qu'on compte bien les rencontrer ce mardi soir pour parler de tout ça".   

Christelle Alves, le Belvédère est un quartier qui regorge d'atouts à valoriser selon elle

Les conseils citoyens sont obligatoires dans certains quartiers 

Précisons que les "conseils citoyens" sont obligatoires dans les quartiers "prioritaires de la ville" depuis la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014. Leurs avis sont consultatifs. Au total il existe sept "conseils citoyens" sur l'agglo Dijonnaise, plus de 15 000 partout en France. Vous pouvez joindre les membres du conseil citoyen par mail : conseil.citoyen.talant@gmail.com. Ou par courrier grâce à deux boîtes aux lettres, installées pour l'une, à "La Turbine" et pour l'autre au sein de la galerie commerçante du Point du Jour.

Olivier Berthault, un habitant du Belvédère, sa compagne, commerçante, tient des boutiques dans la galerie commerçante du Point du Jour - Radio France
Olivier Berthault, un habitant du Belvédère, sa compagne, commerçante, tient des boutiques dans la galerie commerçante du Point du Jour © Radio France - Thomas Nougaillon
  • Ce mardi 12 juin 2018, "A la Une de France Bleu Bourgogne", à 7h25 vous entendrez le témoignage d'Olivier Berthault, professeutr dans un lycée de Chalon-sur-Saône0. Il est né au Belvédère et n'a jamais quitté le quartier. Vous pouvez aussi écouter son témoignage ci dessous. 

Olivier Berthault