Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tarn : des promesses de recrutements, les pompiers lèvent en partie leur grève

-
Par , France Bleu Occitanie

En grève depuis le 26 juin, les pompiers ont eu en partie eu gain de cause sur le volet départemental de leur mouvement. Le SDIS81 s’est engagé sur un plan d’embauches sur trois ans. Les pompiers tarnais qui poursuivent toutefois le mouvement sur le plan national.

La caserne de Castres était particulièrement touchée par le mouvement.
La caserne de Castres était particulièrement touchée par le mouvement. © Radio France - SM

Castres, France

Les pompiers sont en grève partout dans la région depuis près de trois semaines, le 26 juin. Brassards à la manche, inscription sur la chaussée devant les casernes, slogan sur les camions : dans le Tarn la grève était très visible. Le préavis a été déposé par sept syndicats, représentant "plus de 85 % des sapeurs-pompiers professionnels".

Ils réclamaient, entre autres, une refonte de leur système de retraite, une revalorisation de leurs primes de risques mais aussi et surtout des moyens humains supplémentaires. 

Plan de recrutement sur trois ans 

Et de ce côté les pompiers du Tarn viennent d'obtenir des avancées : un accord a été trouvé avec le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS 81). Le département s’engage à lancer un plan de recrutement sur trois ans confirme son président Michel Benoit. Toutefois, le département se refuse pour l'instant à chiffrer le nombre de postes créés. 

"Plus de slogan à la peinture sur les camions" 

Les syndicats sont donc plutôt confiants mais attendent toutefois des engagements fermes sur le nombre de recrues possibles. Car dans le Tarn, les effectifs sont stables depuis 2013 alors que les interventions ont nettement augmenté (autour de 46% estiment les syndicats) 

D’où la prudence du Syndicat Autonome dans le Tarn représenté par Damien Garel, pompier à Castres. "On a obtenu des engagements sur le plan département donc on va rendre le mouvement moins visible. Il n’y aura plus de slogan à la peinture sur les camions. Mais on continue la grève sur le mouvement national qui concerne tous les pompiers professionnels. Sur le principe du plan d’embauche on est très satisfait, mais il faut encore le quantifier et il reste de ce côté-là beaucoup de travail."

La position du Syndicat Autonome dans le Tarn représenté par Damien Garel.

La négociation devrait tourner autour d'un besoin de 40 postes équivalent temps-plein compensés (ou pas) par le renfort de pompiers bénévoles.