Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les riverains ignorent tout du nouveau périmètre autour de la centrale nucléaire de Golfech

-
Par , France Bleu Occitanie

Un courrier de la Préfecture informant de la distribution de pastilles d’iodes a semé une psychose chez certains habitants. À Casterlsarrasin par exemple, beaucoup ignorent qu'ils sont nouveau périmètre de sécurité de 20 kilomètres autour de la centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne).

Le nouveau périmètre de sécurité s'étend sur 20 kms autour de la centrale nucléaire de Golfech
Le nouveau périmètre de sécurité s'étend sur 20 kms autour de la centrale nucléaire de Golfech © Maxppp - FREDERIC CHARMEUX

Tarn-et-Garonne, France

La rumeur a circulé ces derniers jours, une fuite radioactive à la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne. Il n'en est rien ! 

Ce qui a provoqué cette mini panique, un courrier de la Préfecture reçu par les habitants dans leurs boites aux lettres les informant de la distribution préventive de pastilles d'iode. Un courrier qui les informe aussi de l'élargissement du périmètre de sécurité, le PPI (plan particulier d’intervention)  qui passe de 10 à 20 kilomètres autour de toutes le centrales nucléaires françaises. Le nouveau dispositif est en vigueur depuis juillet dernier, mais pour l'instant, personne ou presque n'est au courant.

La place de la mairie de Castelsarrasin - Radio France
La place de la mairie de Castelsarrasin © Radio France - Olivier Lebrun

Un périmètre méconnu

Castelsarrasin fait partie des 54 communes qui font désormais partie de ce nouveau périmètre de prévention en cas d'incident nucléaire. Des pastilles d'iode devront être disponibles dans les pharmacies dès septembre prochain. Mais les habitants ne le savent pas, ou ne veulent pas savoir. 

"Je ne suis pas du tout au courant, je ne sais pas si ça a été élargi ou pas, et puis, c’est une chose à laquelle je ne m’intéresse pas. Si il y a une explosion, on sera tous pris, ça ne changera rien du tout" — un habitant, fataliste.

"J’habite à côté d’une centrale nucléaire, s’il y a quoi que ce soit, on en subira les conséquences de toute façon. J’espère qu’il y a des procédures et qu’on sera prévenu en temps et en heure, mais sinon, je ne m’en préoccupe pas, parce que sinon, on se ruine la santé et la vie" ajoute cette dame qui voit la centrale au loin depuis sa campagne proche de Castelsarrazin.

"Je suis au courant de la centrale, mais pas que le périmètre a augmenté", dit son voisin. "C’est important, je sais qu’il y a des problèmes d’iode qu’il faut prendre en compte. C’est quand même le minimum qu’on soit informé, parce quoi qu’on en dise, le risque il existe."

Les habitants de Castelsarrasin fatalistes sur le risque nucléaire

Les pastilles d’iode pas encore dans les pharmacies

Le courrier que viennent de recevoir les habitants envoyé par L’ASN, l’autorité de sûreté nucléaire les informe des nouvelles communes qui entrent dans le périmètre de 20 kilomètres autour de la centrale. Un deuxième courrier courant Septembre les invitera à retirer des pastilles d’iode stable dans les pharmacies de leurs communes.

Le dispositif de distribution de pastilles d'iode est supervisé par l'ASN, EDF et l'ARS - Maxppp
Le dispositif de distribution de pastilles d'iode est supervisé par l'ASN, EDF et l'ARS © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Mais pour l’instant, aucun pharmacien de Castelsarrasin n’est informé

"Pour l’instant, nous n’avons pas été mis au courant du dispositif  qui serait mis en place à partir de Septembre dans nos officines" constate Laurence Pitet, la patronne de la Pharmacie centrale.

S’il y avait des fuites au niveau de la centrale, il faut avec de l’iode parer à toute éventualité, car cela provoquerait des dérèglements hormonaux au niveau de la thyroïde.

"Ce serait bien que nous soyons informés très rapidement" ajoute la pharmacienne.

Les pharmaciens de Castelsarrasin attendent les consignes sur la distribution des pastilles d'iode

A la Préfecture, on indique que le dispositif de distribution de pastilles d'iode devrait se mettre en place tranquillement, pendant l'été. C’est l’ASN, l’agence de sécurité nucléaire, EDF et l’ARS, l’agence régionale de santé qui en sont chargés.

Ce retard à l’allumage n’inquiète pas outre mesure le maire de Castelsarrasin Jean Philippe Bésiers : "Ça fait plus de 30 ans que la centrale nucléaire de Golfech se situe à 20 kms à vol d’oiseau de Castelsarrasin, on a appris à vivre avec elle. Ce ne sont que des normes qui augmentent le périmètre de protection. Je ne pense pas que cela change grand-chose dans le quotidien des habitants. En tout cas, il n’y a pas de panique à avoir."

Désormais 128.000 personnes dans le périmètre de sécurité  de Golfech

L’extension du PPI de la centrale de Golfech concerne 128 370 personnes, 75 communes et 3 départements : le Gers, le Lot-et-Garonne et le Tarn-et-Garonne.

Tarn-et-Garonne

Angeville, Asques, Auvillar, Balignac, Bardigues, Boudou, Bourg-de-Visa, Brassac, Castelmayran, Castelsagrat, Castelsarrasin, Castéra-Bouzet, Caumont, Coutures, Donzac, Dunes, Espalais, Fajolles, Fauroux, Gasques, Gensac, Golfech, Goudourville, Gramont, Lachapelle, Lamagistère, Lavit, Le Pin, Malause, Mansonville, Marsac, Merles, Miramont-de-Quercy, Moissac, Montesquieu, Montgaillard, Montjoi, Perville, Pommevic, Poupas, Puygaillard-de-Lomagne, Saint-Aignan, Saint-Arroumex, Saint-Cirice, Saint-Clair, Saint-Jean-du-Bouzet, Saint-Loup, Saint-Michel, Saint-Nazaire-de-Valentane, Saint-Nicolas-de-la-Grave, Saint-Paul-d’Espis, Saint-Vincent-Lespinasse, Sistels, Valence d’Agen.

Lot-et-Garonne

Agen, Astaffort, Aubiac, Bajamont, Beauville, Blaymont, Boé, Bon-Encontre, Castelculier, Caudecoste, Cauzac, Clermont-Soubiran, Cuq Dondas, Engayrac, Fals, Grayssas, Lafox, Laroque-Timbaut, La Sauvetat-de-Savères, Layrac, Marmont-Pachas, Moirax, Le Passage, Pont-du-Casse, Puymirol, Saint-Caprais-de-Lerm, Saint-Jean-de-Thurac, Saint-Martin-de-Beauville, Saint-Maurin, Saint-Nicolas-de-la-Balerme, Saint-Pierre-de-Clairac, Saint-Sixte, Saint-Robert, Saint-Romain-le-Noble, Saint-Urcisse, Sauvagnas, Sauveterre-Saint-Denis, Tayrac.

Gers

Castet-Arrouy, Flamarens, Gimbrède, Lectoure, Miradoux, Pergain-Taillac, Peyrecave, Plieux, Saint-Antoine, Saint-Avit-Frandat, Saint-Créac, Sainte-Mère, Sempesserre

Tout au long de la campagne, un N° Vert (0 800 96 00 20) et un site internet (www.distributioniode. com) sont mis à la disposition du public. Afin d’organiser cette campagne, le ministère

Choix de la station

France Bleu