Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tarn : les accidents de la route en hausse notamment à cause des radars dégradés

-
Par , France Bleu Occitanie

Depuis le début de l'année, le nombre d'accidents dans le Tarn a augmenté, 54 de plus qu'en 2018. Parmi les principales causes, on retrouve l'alcool, les stupéfiants, l'inattention et les radars endommagés dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.

Contrôle de gendarmerie à Marssac-sur-Tarn
Contrôle de gendarmerie à Marssac-sur-Tarn © AFP - Marion Aquilina

Marssac-sur-Tarn, France

Le nombre d'accidents dans le Tarn a fortement augmenté par rapport à l'année dernière. Les chiffres transmis par la préfecture montrent qu'entre janvier et juillet, 144 accidents corporels ont eu lieu alors que l'année dernière sur la même période les autorités en comptaient 90. 

Les causes de cette hausse sont multiples mais les radars sont tout de même pointés du doigt par le directeur des comités départementaux de la prévention routière du Tarn et de l'Aveyron, Bernard Stasiowski : "Sur les 34 radars tarnais, 16 sont inopérants, les automobilistes se lâchent peut-être un peu."

"C'est sûr que les gens se sont rendus compte que les radars dégradés n'étaient pas remis en fonction rapidement et forcément la vitesse a augmenté", constate le major de la brigade motorisée de Cadalen, Christian Gaud. Le nombre de morts sur les routes a diminué par rapport à l'année dernière (18 en 2019 contre 19 en 2018). Le nombre de blessés est en hausse par rapport à l'année dernière passant de 110 à 180 blessés.

L'usage de stupéfiants chez les automobilistes

Christian Gaud explique que les Tarnais prennent souvent le volant alors qu'ils ont fumé un joint : "Depuis deux/trois ans, on se rend compte que c'est de plus en plus fréquent de contrôler des conducteurs plus ou moins jeunes sous l'emprise de cannabis et même de cocaïne." L'année dernière, il a recensé entre 80 et 100 contrôles positifs de stupéfiants au volant.

Choix de la station

France Bleu