Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

EN IMAGES - Teknival à Pernay : au moins 30 000 festivaliers et plus de 300 forces de l'ordre mobilisées

Par

Des dizaines de milliers d'amateurs de musique techno se sont donné rendez-vous en Indre-et-Loire ce week-end. Le teknival "illégal" du 1er mai, l'un des plus gros de France, s'est installé pour trois jours à Pernay. Pompiers et gendarmes sont mobilisés.

"On pourrait atteindre les 50 000 personnes" disent les organisateurs du Teknival de Pernay
"On pourrait atteindre les 50 000 personnes" disent les organisateurs du Teknival de Pernay © Radio France - Adèle Bossard

Trois jours et trois nuits de fête et de musique techno. Depuis vendredi 28 avril au soir, des dizaines de milliers de teufeurs ont investi 39 hectares à Pernay, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Tours. L'an dernier, ce grand rassemblement, non autorisé, s'était également déroulé en région Centre, à Salbris, dans le Loir-et-Cher.

Publicité
Logo France Bleu

Et cette année encore, les organisateurs ont joué au chat et à la souris avec la préfecture : le lieu de l'événement n'a été dévoilé qu'au dernier moment. De nombreux camions transportant du son étaient stationnés en fin d'après-midi sur le parking d'un centre-commercial de Saint-Cyr-sur-Loire, mais ce n'est que vers 22 heures qu'ils ont tous convergé vers Pernay.

Sur place, près de 70 "murs de son", des camions, des voitures, des tentes et des teufeurs à perte de vue ! Pour se déhancher devant ces enceintes, beaucoup ont fait plusieurs heures de route puis dans les bouchons... On comptait jusqu'à 5 heures d'attente ce samedi après-midi avant de pouvoir garer sa voiture et entrer sur le site. Les festivaliers ont fait le trajet depuis le sud ou l'est de la France, parfois même depuis l'Allemagne ou la Hollande.

L'après-midi, la musique s'arrête pendant quelques heures, le temps que tout soit propre avant de reprendre. © Radio France - Adèle Bossard

Adrien, venu de Paris, est par exemple entouré de Hollandais qu'il avait rencontrés lors d'un festival en Espagne, et qu'il recroise par hasard, à Pernay : "Quand on est amateur de musique électronique, on aime que ça puisse être fort, et donc pas en intérieur... Et puis le plaisir de se retrouver dans un endroit de liberté avec des gros sound system". Sarah acquiesce, elle qui arrive de Clermont-Ferrand pour le week-end : "Ici, c'est la famille, on se connaît tous, c'est gratuit... On n'a pas d'espace temps, pas de limite, c'est un moment où on souffle !"

"C'est possible qu'on dépasse les 50 000", Ben, l'un des organisateurs

Une liberté totale qui tient notamment au fait que pour la deuxième année, l'événement est organisé sans concertation avec les autorités. Ben fait partie de la dizaine d'organisateurs de l'événement, "Justement, quand toute l'année, les fêtes sont réprimées, le seul moment où il y a un élan massif on se retrouve avec une fête gigantesque.... C'est possible qu'on dépasse les 50 000" L'équipe d'organisateurs s'assure par ailleurs que le site reste propre : le son est coupé pendant quelques heures, en début d'après-midi, et ne reprend que quand c'est nettoyé.

Le préfet et le maire "mis sur le fait accompli"'

Le préfet d'Indre-et-Loire et le maire de Pernay, Jean-Pierre Péninon, ont donné une conférence de presse conjointe ce samedi midi. Louis Le Franc, préfet d'Indre-et-Loire, rappelle que la manifestation est "totalement illégale" et déplore être "mis sur le fait accompli". Il invite les riverains à garder le calme : "Il va falloir subir les nuisances sonores jusqu'à mardi matin, et notamment la nuit. Nous ne sommes pas dans une logique d'affrontements avec des dizaines de milliers de participants, sur un terrain occupé illégalement, car nous n'en avons pas les moyens".

La préfecture d'Indre-et-Loire a déployé un important dispositif au pied levé. 300 pompiers et gendarmes sécurisent la zone et sont prêts à venir en cas d'incident. Parmi eux, 78 pompiers et environ 30 engins, mais aussi des plongeurs pour intervenir si besoin sur l'étang de l'Harroir, situé au milieu du site.

Par ailleurs, le maire de Pernay et le sous-préfet tiendront ce dimanche et ce lundi matin, à 10 heures, une réunion à la mairie de Pernay pour informer les riverains de l'avancée de la situation. Des informations qui seront aussi disponibles sur le site internet de la ville, www.pernay.fr . Les riverains dérangés peuvent également appeler la gendarmerie en composant 17.

Recommandations de la mairie de Pernay. - Capture d'écran - site internet pernay.fr

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu