Société

Téléphérique de Brest à l'arrêt, Jo Baron relaxé, LGV, ce qui change aujourd'hui : l'actu du 1er décembre

Par Joan Bizien, France Bleu Breizh Izel jeudi 1 décembre 2016 à 7:35

Le téléphérique de Brest est à l'arrêt au moins jusqu'au lundi 5 décembre
Le téléphérique de Brest est à l'arrêt au moins jusqu'au lundi 5 décembre © Radio France - Hervé Cressard

A peine 2 semaines après sa mise en service, le téléphérique de Brest est à l'arrêt, Jo Baron relaxé dans le procès de la destruction du portique écotaxe de Lanrodec, les premiers essais sur la prochaine LGV ont débuté, ce qui change aujourd'hui : l'actu du 1er décembre.

Le téléphérique de Brest à l'arrêt, au moins jusqu'à lundi 5 décembre

Une semaine et demie à peine après son lancement, le téléphérique est déjà à l'arrêt depuis ce mercredi matin. Kéolis, qui gère le réseau de transports brestois, a interrompu le trafic à la suite de plusieurs problèmes techniques. Les deux cabines du téléphérique sont à l'arrêt, jusqu'à lundi au moins.

Jo Baron relaxé par la Cour d'appel de Rennes

Cet agriculteur des Côtes d'Armor était poursuivi pour la destruction du portique écotaxe de Lanrodec en novembre 2013, au cours d'une manifestation des Bonnets Rouges. En première instance à Saint-Brieuc, Jo Baron avait été condamné à 3 mois de prison avec suris et à rembourser à l’État 1 million 300 000 euros. Jo Baron qui a toujours pu compter sur son comité de soutien est donc relaxé en appel.

C'est parti pour les premiers essais à grande vitesse sur la prochaine LGV

La ligne à grande vitesse (LGV) reliera, dès juillet 2017, la Bretagne à Paris. Le chantier se termine en cette fin d'année avec les essais de circulation des trains à grande vitesse sur plusieurs tronçons. Et à Paris jusqu'à demain c'est le salon de l'immobilier de l'entreprise, beaucoup de villes bretonnes y sont. L'objectif est de séduire les chefs d'entreprises pour qu'ils viennent s'installer dans la région grâce à cette ligne LGV. Notre invité ce matin était le Maire de Lorient, Norbert Métairie.

Gaz, SNCF, droit du travail : les changements du 1er décembre

Le gaz coûte plus cher, la SNCF rembourse mieux les retards, les licenciements économiques sont plus simples, les transferts d'argent sont plus surveillés en Europe... Retrouvez ici tous les changements qui entrent en vigueur en ce 1er décembre.

Partager sur :