Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Téléphone fixe : des sanctions pour Orange en cas de retard des réparations

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Célia de Lavergne, députée LREM de la Drôme, remet son rapport parlementaire au gouvernement mercredi sur les dysfonctionnements du réseau de téléphone fixe en milieu rural. Parmi ses propositions : des pénalités financières si l'opérateur ne s'engage pas à réparer les lignes en moins de 48 heures.

Téléphone fixe : des sanctions pour Orange en cas de retard des réparations (illustration)
Téléphone fixe : des sanctions pour Orange en cas de retard des réparations (illustration) © Maxppp - -

Comment éviter les coupures de téléphone fixe ? C'est un enjeu majeur en zone rurale où les dysfonctionnements sont fréquents. Célia de Lavergne, la députée LREM de l'arrière-pays drômois, remet ce mercredi au gouvernement son rapport parlementaire sur le sujet. Elle nous en a livré les grandes lignes ce mercredi matin sur France Bleu Drôme Ardèche.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une nouvelle convention plus "engageante" pour Orange

La convention entre l'Etat et Orange pour le service de téléphonie universel doit être renouvelée pour cinq ans. "Nous devons repartir sur des dispositions beaucoup plus engageantes" dit Célia de Lavergne pour que le service soit vraiment "universel". Jusque là, "le réseau cuivre était fourni aux habitants avec des indicateurs nationaux qui n'étaient pas universels puisque 85% des gens devaient être réparés sous 48 heures. Mais quid des 15% restants ?". 

"Des pénalités financières dissuasives au-delà d'un mois"

La première proposition de la députée, c'est avant tout d'avoir des indicateurs qui concernent tout le monde et aussi une obligation de réparation. Célia de Lavergne propose "des pénalités financières qui s'appliquent dès 48 heures, mais qui sont dissuasives au delà d'un certain délai qui serait d'un mois avec des indicateurs qui seraient surveillés département par département pour que nous ayons vraiment une cartographie de nos points noirs et enfin, avec plus de transparence dans la manière dont on gère le réseau sur le territoire."

Transition ratée entre le cuivre et la fibre optique

Célia de Lavergne a constaté une nouvelle fois que "ça fait 20 ans qu'il y a moins d'investissements dans le réseau cuivre parce que l'opérateur lui même s'était projeté dans la fibre. Mais la généralisation de la fibre est annoncée pour 2025 et il faudra du temps en plus pour les ramifications. La transition entre le cuivre et la fibre n'a pas été pensée, elle n'a pas été préparée en amont. D'où la dégradation accumulée. Aujourd'hui, sur ce réseau [cuivre], il faut apporter une solution d'urgence, car nous allons encore en dépendre pendant une dizaine d'années.

Célia de Lavergne veut davantage de transparence

La députée demande plus de transparence sur les investissements nécessaires, territoire par territoire. "Il nous faut davantage d'indicateurs, plus de transparence. Ça peut passer par l'information que l'opérateur Orange donne à l'Etat et à l'Arcep, le gendarme des télécommunications. Mais ça passe aussi par des outils comme l'open data, c'est à dire qu'on publiera aujourd'hui les incidents qui ont lieu sur les lignes téléphoniques et le délai de l'opérateur pour réparer de manière à ce que chaque citoyen, chaque usager puisse en prendre connaissance. Et puis, je voudrais aussi qu'on accompagne les usagers. Je propose que, dans les maisons France services, on puisse avoir une assistance dans les démarches qu'on a vis à vis d'Orange."

"Aller le plus vite possible"

La députée veut aller vite. "Je remets mon rapport cet après midi même au ministre en charge des Télécommunications, Cédric O, qui engage un cycle de discussions et de négociations avec Orange pour que très vite, la nouvelle convention sur la téléphonie fixe sur le réseau cuivre puisse voir le jour. Ce sera d'ici l'été et, probablement j'espère, bien avant."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess