Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Téléphonie mobile : la fin des zones blanches en Charente

lundi 9 novembre 2015 à 10:18 Par Romain Asselin, France Bleu La Rochelle

En 2015, en France, certains villages ne sont toujours pas couverts par les reseaux de téléphonie mobile. Yviers et Verdille vont enfin dire adieu aux zones blanches charentaises l'an prochain. Un soulagement.

Verdille est, géographiquement, située dans une "cuvette" qui brouille l'écoute
Verdille est, géographiquement, située dans une "cuvette" qui brouille l'écoute © Radio France

Charente, France

Ils seront bientôt un peu moins coupés du monde extérieur. Deux villages de Charente vont enfin découvrir...les joies de la téléphonie mobile !

Yviers, à l'extrême sud du département, et Verdille, au Nord-Ouest d'Angoulême, figurent aujourd'hui parmi le cercle très fermé des communes situées en zones blanches, autrement dit sans aucune couverture réseau. Il y en a près de 200 en France. Mais les quatre opérateurs de téléphonie mobile (SFR, Orange, Bouygues, Free) et le Ministère de l'Economie viennent de s'engager à les équiper. D'ici la fin 2016.

Je suis addict au smartphone. Quand je ne peux pas m'en servir, c'est très dur. Soit je dors, soit je bouquine..."

Vous l'avez constaté ce week-end Romain Asselin, les habitants sont ravis. Car la situation devient franchement pénible

Passer ou recevoir un appel relève de l'exploit

Des conséquences insoupçonnées

Le Maire Jacques Tournat annonce qu'il sera "très vigilant" quant au bon fonctionnement des futurs relais. Le portable, c'est son outil de travail.  

"C'est très pénalisant"