Société

Téléphonie mobile : plus de 300 communes toujours en zone blanche

Par Géraldine Houdayer, France Bleu jeudi 1 décembre 2016 à 11:53

Dans certaines communes, on ne peut ni téléphoner ni envoyer des SMS depuis un téléphone portable.
Dans certaines communes, on ne peut ni téléphoner ni envoyer des SMS depuis un téléphone portable. © AFP - Giuglio Gil

D'après les chiffres dévoilés ce mardi par l'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms, on ne peut toujours pas téléphoner depuis un mobile ou passer des SMS dans 309 centre-bourg de France. Les opérateurs s'étaient engagés à couvrir toutes les communes avant le 31 décembre de cette année.

Cela peut paraître étonnant, alors que les Français sont de plus en plus connectés. Pourtant, les habitants de 309 communes ne peuvent toujours pas passer un appel ou un SMS depuis un téléphone portable, même depuis le bourg du village. Dans le détail, 297 centre-bourgs n'ont toujours pas de pylône public, la première étape pour déployer des antennes. Douze communes ont un pylône public, mais attendent toujours le déploiement des antennes. Si les trois principaux opérateurs téléphoniques, Orange, Bouygues et SFR, ont pris l'engagement de couvrir toutes les communes avant le 31 décembre 2016, la tâche ne sera sans doute pas achevée à la fin de l'année.

L'Etat met la main à la poche pour accélérer les choses

Le programme de couverture "zones blanches centres-bourgs", réalisé avec l'aide financière de l'Etat, vise à apporter une couverture mobile en voix et SMS, en extérieur, dans plus de 3.500 centres-bourgs de France qui n'avaient toujours aucune couverture mobile en 2015. Au début de l'année, pour accélérer les choses, l'Etat a décidé de mettre plusieurs dizaines de millions d'euros sur la table pour financer des pylônes dans les zones blanches, rappelle le journal La Tribune. Auparavant, ces pylônes étaient à la seule charge des opérateurs et des collectivités. Mais un pylône coûte plus de 100.000 euros, une somme énorme pour certaines communes. Sans compter les réticences locales : dans certains villages, les habitants s'opposent à l'installation des antennes.

Plus de 300 communes ne sont toujours pas couvertes, ne serait-ce que pour envoyer un SMS.  - Aucun(e)
Plus de 300 communes ne sont toujours pas couvertes, ne serait-ce que pour envoyer un SMS. - Carte Arcep

Partager sur :