Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Téléthon 2018

Téléthon : 425 kilomètres à pied pour la bonne cause

jeudi 29 novembre 2018 à 20:01 Par Paul Sertillanges, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Ce 30 novembre à 7h30, 13 marcheurs partent de la commune de la Montagne pour se rendre au siège de Génethon, à Évry-sur-Seine. Un projet qui a permis de récolter près de 14.000 euros auprès de commerçants, industriels, associations ou particuliers.

Joseph, James et Roselyne partent pour 425 kilomètres de marche, protégés par leur camion décoré pour l'occasion.
Joseph, James et Roselyne partent pour 425 kilomètres de marche, protégés par leur camion décoré pour l'occasion. © Radio France - Paul Sertillanges

La Montagne, France

En cette fin d'automne, ces 13 marcheurs d'une moyenne d'âge de 65 ans n'ont pas peur. Ils vont marcher 425 kilomètres malgré le froid et la pluie, pour la bonne cause. Objectif : rejoindre le siège de Généthon à Évry-sur-Seine et donner en main propre le chèque de près de 14.000 euros, somme des dons récoltés jusqu'alors.

Près d'un an de préparation

C'est James Paquereau, ce retraité et habitant de la Montagne, qui est à l'origine du projet. "C'était en janvier 2018, le maire de la commune faisait un discours sur la fraternité, raconte-il. Je lui ai alors exposé mon idée, il était d'accord. Je me suis dit : Banco, on le fait". Depuis, soutenu par sa compagne Roselyne, il a consacré "quatre ou cinq heures par jour" à l'organisation de cette marche. "Il est temps qu'on en finisse", confesse-t-il, un sourire aux lèvres.