Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Télétravail : dix fois plus d'accords signés dans les entreprises l'année dernière par rapport à 2017

Par

Le télétravail continue de gagner du terrain en France depuis la crise sanitaire. Un peu plus de 4.000 accords ont été signés dans les entreprises à ce sujet l'année dernière, soit dix fois plus qu'en 2017, selon une enquête de la Dares.

Le télétravail continue de s'étendre en France. Le télétravail continue de s'étendre en France.
Le télétravail continue de s'étendre en France. © Maxppp - Aurélie Audureau

De plus en plus d'entreprises permettent le télétravail, selon une enquête de la Dares publiée ce mercredi. L'année dernière, ce sont un peu plus de 4.000 accords sur le télétravail signés dans les entreprises, soit dix fois plus qu'en 2017. Et c'est clairement la crise sanitaire qui a permis son déploiement. 

Publicité
Logo France Bleu

Pour preuve : 390 accords ont été signés en 2017, 1.060 en 2018, 1.490 en 2019, 2.760 en 2020 et 4.070 en 2021, selon les chiffres du service statistique du ministère du Travail.

Les petites entreprises de plus en plus favorables

Si en 2017, plus de la moitié des accords de télétravail était signée dans des grands groupes, la donne a depuis changé. L'an dernier, deux tiers l'ont été dans des entreprises de moins de 300 salariés, dont 21% dans des entreprises de moins de 50 salariés. 

"Les entreprises ont dû s'y mettre, et elles ont découvert que ça fonctionnait, explique sur franceinfo Benoît Serre, vice-président délégué de l'Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH). Côté salarié, ils ont découvert que c'était un modèle d'organisation du travail qui était efficace et présentait des avantages. Ce développement du télétravail est très concentré dans les grandes villes, et notamment en Ile-de-France et dans les services, même s'il y a eu beaucoup d'accords dans l'industrie."

L'étude montre également que ce mode de travail s'étend à d'autres secteurs comme les transports ou la restauration : moins de 100 accords dans ces secteurs en 2017 contre 600 en 2021.

Deux jours par semaine privilégiés 

La Dares s'est aussi penchée sur le nombre de jours accordés en télétravail. Il en ressort que plus de la moitié des 151 textes analysés accorde 2 jours de télétravail par semaine, sachant que le minimum est d'une demi journée par semaine et le maximum de cinq jours. 

Plusieurs facteurs expliquent cette préférence des entreprises. "Quand vous passez à trois jours vous changez de monde, vous passez plus de temps chez vous qu'au bureau, donc là vous déséquilibrez les organisations, analyse Benoît Serre. Mais aussi avec l'habitude qu'on a pris d'une forme de télétravail, le rôle social de l'entreprise a repris une beaucoup d'importance, vous avez beaucoup de sujets qui se règlent à la machine a café plus qu'en salle de réunion."

Quant à l'indemnisation des frais générés par le télétravail, un peu moins de la moitié des accords en prévoient une. En majorité, c'est 2,50 euros la journée télétravaillée ou 10 euros par mois. La prise en charge peut grimper à 80 euros par mois.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu