Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Coronavirus Covid-19

Télétravail : "Plus d'un tiers des entreprises peuvent le faire et sont dans l'obligation de le faire"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Il y a encore trop de contaminations au Covid-19 en entreprise. Pour les éviter, "le télétravail doit être privilégié" rappelle sur France Bleu Saint-Étienne Loire Alain Fouquet. Il est responsable de la Direccte dans le département de la Loire.

Emmanuel Macron l'a encore redit cette semaine : "le télétravail, il faut s'y mettre." Parce que si le gouvernement encourage les employeurs et les salariés à travailler de chez eux quatre jours sur cinq, certaines entreprises ne jouent pas forcément le jeu. "Il y a eu un relâchement ces derniers mois", explique Alain Fouquet, responsable dans la Loire de la Direccte, la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi, qui était ce matin l'invité de France Bleu Saint-Étienne Loire.

Le télétravail possible à 100% pour un gros tiers de salariés

"On estime qu'environ 15% des contaminations au Covid-19 se font encore sur le lieu de travail", rappelle Alain Fouquet. "C'est un vecteur important, donc il était effectivement utile de réagir. Tout est fait pour accompagner les entreprises, pour mettre en œuvre le télétravail. C'est une obligation dans la situation actuelle."

"On sait qu'un gros tiers des salariés ne peuvent pas travailler, par exemple les ouvriers du bâtiment ou dans les usines. Un autre petit tiers des salariés peuvent télétravailler, mais avec des difficultés. Par contre, on sait que un gros tiers de salariés peut travailler totalement en télétravail." Il est néanmoins possible pour ces salariés de venir sur leur lieu de travail un jour par semaine.

Des sanctions possibles en cas de contrôle

Selon Alain Fouquet, il y a encore des patrons qui pourraient le mettre en place mais qui ne le font pas. "Je n'ai pas de statistiques très précises sur le nombre d'entreprises qui sont réellement en télétravail, mais par contre, à travers des contrôles qu'on est amené à faire, on voit que quelle que soit la taille des entreprises, il y a des attitudes plus ou moins favorables au télétravail de la part des employeurs. Il faut leur rappeler que c'est une obligation et qu'il peut y avoir des sanctions, comme par exemple une mise en demeure."

Parmi les secteurs qui ont encore du mal avec la mise en place du télétravail, ceux du tertiaire, comme les banques, les assurances ou encore les cabinets d'avocats et d'architectes.

La Direccte de la Loire précise qu'un numéro vert existe pour les salariés qui vivraient mal cette mise en place du télétravail dans leur entreprise. Il s'agit du 0 800 130 0000. Des psychologues et des spécialistes du travail répondent de façon anonyme et gratuite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess