Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - 200.000 Bretons en situation de précarité énergétique : "J'avais honte de moi"

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

200.000 Bretons souffrent de problèmes de chauffage, d'isolation et déclarent avoir froid l'hiver, selon une étude de la Fondation Abbé Pierre. A Paimpont, Isabelle a longtemps vécu dans cette situation avant d'être aidée par plusieurs associations.

Isabelle devant sa maison de Paimpont, où elle est née.
Isabelle devant sa maison de Paimpont, où elle est née. © Radio France - Evan Lebastard

Isabelle, 59 ans, est très fière de sa maison de Paimpont, à la frontière de l'Ille-et-Vilaine et du Morbihan. Celle où elle est née, où son père est né. Et pourtant il y a encore quelques années, impossible de recevoir du monde par exemple.

"Je ne recevais plus beaucoup mes amis parce que j'avais un petit peu honte de moi", explique Isabelle. Les toilettes au fond du jardin, pas de salle de bain, le plancher de 1912 complètement détérioré et beaucoup de moisissures aux murs.

"Il faisait 9 ou 10 degrés le soir. La chaleur du petit poêle à bois n'allait pas jusqu'à mon lit." Les nuits d'hiver dans le froid ont longtemps été le quotidien d'Isabelle.

Isabelle regarde les photos de son logement avant les travaux.
Isabelle regarde les photos de son logement avant les travaux. © Radio France - Evan Lebastard

Après avoir travaillé en usine elle fait aujourd'hui quelques ménages. Mais elle n'a jamais pu se permettre de payer les travaux nécessaires. Jusqu'à cette aide de la fondation Abbé Pierre, le programme SOS Taudis.

"C'est grâce à une cousine qui m'a forcée à aller voir une assistante sociale. J'étais au RSA depuis quelques temps et j'avais honte de ma situation." Et pourtant cette décision va transformer la vie d'Isabelle. "Ils m'ont dit qu'on pouvait faire quelque chose de bien de ma maison, qu'elle était jolie de l'extérieure."

En tout l'ensemble des travaux auront duré six ans. Mais Isabelle a retrouvé un logement digne. Plus besoin d'aller au fond du jardin elle a désormais des toilettes. Les murs sont redevenus sains et l'isolation entièrement refaite. La porte d'entrée rafistolée, qui s'était envolée un jour de tempête, a été changée. Et les nouvelles fenêtres ne laissent plus passer le froid.

L'état du plancher tel qu'il était avant les travaux.
L'état du plancher tel qu'il était avant les travaux. © Radio France - Evan Lebastard

Le plancher qui datait de 1912, posé par sa grand-mère et qui partait en miettes a définitivement été remplacé. Et enfin Isabelle a désormais une salle de bain et l'eau chaude. "Je n'ai plus besoin de mettre une grande gamelle à chauffer sur le gaz pour me laver dans la bassine". 

Isabelle a retrouvé le plaisir de recevoir des amis chez elle, mais surtout elle va passer son premier hiver vraiment au chaud.

Selon la fondation Abbé Pierre la précarité énergétique touche 200.000 Bretons, qui souffrent de problèmes de chauffage, d'isolation et déclarent avoir froid l'hiver. C'est la première fois qu'une étude comme celle-là est publiée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess