Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

TÉMOIGNAGE - "J'ai senti la mort de près" raconte Laure, victime d'agression sexuelle

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Montpellier accueille pour la première fois le congrès international francophone sur l'agression sexuelle. Un congrès qui a lieu tous les deux ans pour trouver des solutions pour réduire le nombre de victimes. Laure Chelle, victime d'une agression sexuelle, a accepté de témoigner sur France Bleu.

Laure Chelle, victime d'agression sexuelle, a accepté de témoigner pour la première fois
Laure Chelle, victime d'agression sexuelle, a accepté de témoigner pour la première fois © Radio France - Romane Porcon

Hérault, France

Cette semaine, Montpellier accueille pour la première fois le congrès international francophone sur l'agression sexuelle. Il commence ce mardi et se tient jusqu'à vendredi, au Corum. Un congrès qui a lieu tous les deux ans pour rassembler des chercheurs, des intervenants de la communauté scientifique pour trouver des solutions pour réduire le nombre de victimes d'agressions sexuelles.  

Témoigner pour encourager les victimes à parler

Laure Chelle, la présidente de l'association Stop aux Violences Sexuelles dans le Gard, accepte de témoigner pour la première fois. Elle a été victime d'agression sexuelle. À l'époque, Laure a environ six ans, la famille est réunie pour le weekend. C'est lors d'un trajet en voiture qu'elle est agressée : 

"Mon père conduisait, j'étais devant, assise sur les genoux de mon grand-oncle. Ma mère, ma sœur et ma grande tante étaient derrière. Pendant que la voiture avançait, mon grand-oncle a abusé de moi. Je ne vous cache pas que c'est toujours difficile à revisiter, ce grand-oncle a eu une pénétration digitale à mon égard, personne ne s'en est aperçu, la voiture continuait à avancer." 

"J'ai été une morte vivante." Laure victime d'agression sexuelle 

Plus tard, à trois ou quatre reprises, elle est victime d'attouchements de la part de son grand-oncle. C'est le début d'une longue descente aux enfers :

"J'ai arrêté mes études, ma santé commençait à se dégrader par rapport à ce que j'avais vécu. J'ai commencé par faire de l'anorexie, de manière importante. L'anorexie s'est transformée en boulimie. J'ai fait une tentative de suicide. J'ai pris des médicaments. J'ai fais plusieurs dépressions. J'ai senti la mort de près, je l'ai sentie. Elle était là, juste là. Vous savez, on dit qu'on est des morts vivants. J'ai été une morte vivante.

C'est finalement à 34 ans que la mémoire lui revient. Elle décide de s'engager dans une association pour lutter contre les violences sexuelles. Laure n'a jamais porté plainte contre son grand-oncle et aujourd'hui, elle lui a pardonné.  

La mémoire lui est revenue à 34 ans

Avec l'association Stop aux Violences Sexuelles, Laure milite au quotidien contre les violences sexuelles et prône l'imprescriptibilité : "Quand le traumatisme est tellement important, pour se protéger, l'individu oublie ce qui s'est passé. La réapparition de la mémoire peut être à des moments totalement différents selon les personnes. Ça peut etre au bout de six mois, au bout de 15 ans, au bout de 50 ans. Il faut permettre à chacun de pouvoir être accueilli dans le témoignage qu'il a à en faire et que la société puisse prendre en charge du point de vue du soin la personne, quel que soit le moment où le tiroir s'ouvre."

Pour la première fois, Laure Chell victime d'une agression sexuelle, accepte de témoigner