Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

TÉMOIGNAGE - Le chef d'un centre de secours, en Mayenne, parle de la pénurie de pompiers volontaires

dimanche 27 mai 2018 à 11:22 Par France Bleu Mayenne, France Bleu Mayenne

Les pompiers lancent un appel d'urgence. Dans les casernes, on a du mal à recruter de nouveau volontaires. Cette semaine, un rapport, appelant à une simplification des recrutements, a été remis au ministre de l'Intérieur. Un reportage de Raphaël Aubry pour France Bleu Mayenne.

image d'illustration
image d'illustration © Maxppp - maxppp

Lassay-les-Châteaux, France

Les nouveaux volontaires se font rares chez les pompiers alors qu'ils sont de plus en en plus sollicités. Le ministère de l'intérieur a reçu mercredi dernier, 23 mai, un rapport qui appelle à un choc des recrutements. L'objectif : maintenir les équipes actuelles en attirant les femmes et les jeunes. Une quarantaine de mesures sont proposées. L'Etat pourrait, par exemple, simplifier le recrutement et les formations sur le secours à la personne, la mission principale des sapeurs. Mais aussi plafonner les indemnités ou créer une réserve de bénévoles retraités. 

En Mayenne la pénurie se ressent dans certaines casernes. Comme à Lassay-les-Châteaux dans le bocage mayennais. Le chef, Pascal Leroy, doit composer avec des effectifs réduits depuis des années dit-il à France Bleu Mayenne : "je n'ai pas l'effectif aujourd'hui pour remplir un fourgon en cas d'incendie. C'est assez récurrent sur la journée. La pénurie c'est surtout en 8h et 17h30 quand les salariés sont au travail. Le bassin d'emplois est assez compliqué dans la région et c'est difficile de trouver des jeunes pour s'engager"

►►Ecoutez ce chef pompier dans le bocage mayennais qui a du mal à recruter des volontaires

Le chef du centre de secours de Lassay-les-Châteaux doit composer avec des effectifs réduits