Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

TÉMOIGNAGE - "Les retraités sont sacrifiés sur l'autel de l'austérité"

mardi 28 août 2018 à 6:05 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Les retraités s'estiment être les grandes victimes de la politique budgétaire du gouvernement. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce week-end que les pensions ne seraient plus indexées sur l'inflation, afin de limiter leur augmentation.

illustration manifestation de retraités
illustration manifestation de retraités

Un nouveau coup dur après la hausse de la CSG pour les plus aisés d'entre eux. "Les pensions progresseront de façon plus modérée, de 0,3% par an en 2019 et 2020" a expliqué le Premier ministre.

En Mayenne, peu de retraités perçoivent une pension supérieure à 1.200 euros"

Un sacrifice qui ne passe pas souligne, avec amertume, Jean Hamonic, l'un des porte-parole de l'union mayennaise des retraités Force Ouvrière : "c'est un coup porté au pouvoir d'achat pour les retraités qui, déjà depuis de nombreuses années, sont sacrifiés sur l'autel de l'austérité. Ils participent pourtant, largement, à l'effort national. Combien d'entre eux gardent les petits-enfants pour que leurs enfants puissent avoir une activité professionnelle complète ? Combien s'investissement sur le plan associatif et notamment dans le domaine caritatif ? On voit bien que l'ensemble des retraités participent à l'effort demandé à la population. Si on ne leur donne plus de pouvoir d'achat, ils ne pourront plus apporter leur contribution au développement. Et demain, ils vont faire partie des populations les plus pauvres. En Mayenne, très peu de retraités perçoivent une pension supérieur à 1.200 euros".

Les retraités mayennais pourraient prochainement descendre dans la rue pour manifester contre la politique conduite par le gouvernement. Une décision sera prise dans quelques jours.