Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

TEMOIGNAGE - Mohammed Lakel, membre du milieu associatif de Roubaix, menacé d'expulsion

-
Par , France Bleu Nord

France Bleu Nord a pu pénétrer au coeur du centre de rétention de Lesquin où Mohammed Lakel est placé depuis le 6 août. Cet algérien de 45 ans, arrivé dans la métropole lilloise il y a sept ans, est sans papier. Tous les recours qu'il a déposés ont été rejetés par la justice.

Mohammed Lakel, 45 ans, fait l'objet d'une troisième obligation de quitter le territoire français
Mohammed Lakel, 45 ans, fait l'objet d'une troisième obligation de quitter le territoire français © Radio France - Sarango

Lesquin, France

Cela fait 10 jours maintenant qu'il se trouve au centre de rétention de Lesquin, dans la métropole lilloise. Mohammed Lakel, 45 ans, a été interpellé le 6 août dernier lors d'un contrôle d'identité. Cet algérien est arrivé dans la métropole lilloise en 2012 et toutes ses demandes de régularisation ont été rejetées. En février dernier, pour la troisième fois, l'Etat a délivré à son encontre une obligation de quitter le territoire français. Une mesure validée par la justice il y a cinq jours. Alors d'un moment à l'autre, Mohammed Lakel risque d'être expulsé. 

"Je ne mérite pas d'être enfermé" estime Mohammed Lakel

Pourtant le quadragénaire est très intégré dans la vie associative, roubaisienne notamment : bénévole au secours catholique, au comité des sans papiers, il s'occupe aussi volontairement du jardin de la paroisse dans le quartier de l'Epeule.  Alors ces derniers jours, plusieurs manifestations ont été organisées à Lille par des associations et des syndicats. Des élus également se sont mobilisés en soutien : jeudi, le député européen écologiste David Cormand l'a rencontré au centre de rétention.

"Je n'ai toujours fait que du bien, jamais de mal" regrette Mohammed Lakel au micro de France Bleu Nord qui a pu se joindre à cette visite de l'élu européen. "Je suis bénévole, je n'ai jamais dérangé personne, je ne mérite pas d'être en centre fermé" estime le quadragénaire. 

Alors Mohammed Lakel en appelle au préfet du Nord, Michel Lalande. "Je lui demande la liberté, je ne demande qu'à vivre dignement et tranquillement". D'autant qu'avec l'Algérie, le quadragénaire n'a presque plus aucun lien. "Si je retourne là bas, il ne va m'arriver que des mauvaises choses" redoute-t-il.

David Cormand, député européen écologiste, a rendu visite à Mohammed Lakel au centre de rétention

Mohammed Lakel a reçu la visite jeudi de David Cormand, député européen écologiste - Radio France
Mohammed Lakel a reçu la visite jeudi de David Cormand, député européen écologiste © Radio France - Sarango