Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TÉMOIGNAGE - Testés positifs juste avant Noël, ils passent le réveillon isolés

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Pour certains, c'est un réveillon très particulier : les personnes testées positives et obligées de se confiner ! Beaucoup de Français se sont fait dépister ces derniers jours et entre 6 et 7% des tests en Alsace s'avèrent positifs. Témoignage d'une étudiante allemande confinée pour Noël.

Originaire d’Allemagne, le couple devait rentrer dans leurs familles pour Noël. Mais un test positif en a décidé autrement…
Originaire d’Allemagne, le couple devait rentrer dans leurs familles pour Noël. Mais un test positif en a décidé autrement… © Maxppp - Cédric MERAVILLES

Noël. La fête de l’amour et de la famille. La fête de la reconnaissance et de l’appréciation. La fête qui permet également, chaque année, de revoir nos familles en Allemagne que nous ne pouvons pas voir souvent. Mais pas en 2020. En 2020, tout est un peu différent. 2020 ne se rendra pas sans résistance. Il faut encore détruire les fêtes de fin d’année. Et je suis sûre qu’il y a des gens qui souffrent bien plus que nous. 

Le samedi, 19 novembre, mon conjoint et moi avons pris rendez-vous dans un laboratoire pour nous faire tester à la Covid-19. Juste par précaution : on avait besoin de faire le test pour rentrer en Allemagne l’esprit tranquille.

Nous n’avions aucun symptôme, et n’avions pas été en contact avec quelqu’un d’infecté (pas que l’on sache, en tout cas).

Alors, quand nous avons reçu les résultats de nos tests, nous avons été très surpris par un mot marqué en gras : Positif. (Comment quelque chose de tellement négatif peut-il être qualifié de "positif" ? Ce n’est pas logique.) 

Bref, nous avons évidemment tout de suite contacté toutes les personnes avec qui nous étions en contact ces derniers jours. Et nous avons fait en sorte de ne plus quitter notre appartement pendant au moins sept jours. Noël, cela se passera donc à Strasbourg, isolés, loin de nos proches.

La découverte des cadeaux par écrans interposés

Nous sommes contents d’avoir été dépistés avant de rentrer chez nos familles – une chaîne de contamination brisée. Mais à ce moment-là, on a failli hurler comme des petits enfants à qui on aurait volé le doudou. Pour moi, Noël a toujours été une fête en famille, avec beaucoup trop de nourriture délicieuse, des bougies, un sapin de Noël, des décorations, des cadeaux, de l’alcool (évidemment) et des discussions.

Cette année, tout cela n’existera pas. Dans notre appartement à Strasbourg, nous n’avons ni sapin, ni décorations… juste de l’alcool. Il n’y aura pas de cadeau et pas de bonne bouffe (et d’ailleurs aurons-nous perdu le goût à ce moment-là ?). Seule une couronne de l’avent improvisée, avec des bougies et décorations datant de l’année dernière, nous met dans l’ambiance de Noël, ainsi que le grand sapin illuminé devant notre fenêtre (que nous ne voyons plus dès les volets sont fermés), les spéculoos et les clémentines. Et, bien sûr, les trois cents films de Noël que nous avons regardés depuis début décembre.

Mais bon, on fait ce qu’on peut pour rester positifs... – enfin, d’humeur positive.  Nous allons profiter de ce Noël pas comme les autres. On va faire la cuisine nous-mêmes : préparer un menu ayant l’air délicieux – pas besoin qu’il soit effectivement délicieux si on n’a plus de goût. De plus, nos familles nous ont proposé de faire une visio-conférence pour qu’on puisse fêter Noël ensemble – au moins dans un univers parallèle virtuel.

Nous allons donc, chacun chez soi, ouvrir les cadeaux des autres et les montrer aux destinataires.

Nous ne pourrons pas profiter des cadeaux tout de suite, bien sûr, mais au moins, on saura déjà ce qui nous attend quand nous irons voir nos familles la prochaine fois. Peut-être déjà pour le nouvel an ? Si nous sommes guéris d’ici quelques jours, nous irons voir les parents de mon conjoint. Et puis, l’année prochaine, j’irai voir ma famille également.

Positive attitude

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à espérer une évolution douce et peu symptomatique de la maladie et de profiter d’un Noël à deux : cela peut également être sympa. En tout cas, dans une année pareille, on ne peut pas s’attendre à pouvoir passer les fêtes comme d’habitude. L’essentiel, c’est de garder la bonne humeur et d’en tirer le meilleur parti. 

Je vous souhaite à tous Joyeux Noël et bonne année 2021 – en espérant que 2020 reconnaitra bien sa défaite. Et à tous ceux et celles qui se trouvent dans la même situation que nous, ou pire, je vous souhaite Bon courage et bon rétablissement ! Et n’oubliez pas de sourire, cela fait du bien !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess