Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

TÉMOIGNAGE - Une policière de 42 ans infectée par le coronavirus à Cherbourg

La secrétaire départementale Alliance et fonctionnaire de police au commissariat de Cherbourg, Christelle Sanier, est confinée chez elle pour cause de coronavirus. À 42 ans, elle ne fait pourtant pas partie des "personnes à risque" et les gestes barrières ont été respectés. Elle témoigne.

Christelle Sanier invite "les automobilistes à présenter les autorisations à travers le pare-brise, tous les contacts inutiles doivent être évités".
Christelle Sanier invite "les automobilistes à présenter les autorisations à travers le pare-brise, tous les contacts inutiles doivent être évités". © Radio France - Jacqueline FARDEL

Christelle Sanier, secrétaire départementale Alliance Police Nationale et fonctionnaire de police au commissariat de Cherbourg est confinée chez elle depuis le lundi 16 mars. 

"J'ai 42 ans, je ne suis pas une personne à risque, je respectais les gestes barrières, et pourtant..."

Ça a commencé par des maux de tête et une légère toux, _"ça s'est vraiment aggravé dans la nuit de lundi à mardi, avec énormément de vomissements, de la fièvre et des courbatures"  raconte Christelle Sanier. "Pour le moment les symptômes ne se sont pas aggravés mais j'ai totalement perdu l'odorat et le goût. La fièvre est tombée mais la fatigue est toujours présente."_

"Dès le début j'ai appliqué toutes les mesures barrières : lavage des mains très régulièrement, nettoyage des poignées de portes, des claviers, des téléphones etc.(...) J'ai 42 ans, je ne suis pas une personne à risque, je respectais les gestes barrières et pourtant je l'ai eu. (...) Je croise les doigts pour ne pas que ça s'aggrave".

"J'invite les automobilistes à présenter les autorisations à travers le pare-prise"

Christelle Sanier insiste : "J'appelle les citoyens à ne sortir que si c'est strictement nécessaire. J'invite les automobilistes à présenter les autorisations à travers le pare-brise, tous les contacts inutiles doivent être évités".

"Les fonctionnaires de police sont encore mobilisés, ils seront présents quoi qu'il arrive, mais il ne faut pas les mettre en danger. S'ils tombent malade, c'est comme pour les soignants, il n'y aura plus personne."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu