Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

TÉMOIGNAGES - "On appréhende mais il faut bien ramasser les déchets", raconte un éboueur

"Cette crise rend visibles ceux qui sont d’ordinaire invisibles" expliquait ce mercredi 25 mars le sociologue Camille Peugny dans le journal Libération. C'est le cas des éboueurs. Nous avons recueillis leurs témoignages à Saint-Brieuc.

Ramassage des déchets à Saint-Brieuc
Ramassage des déchets à Saint-Brieuc - D.R

"On appréhende, nous sommes tous devenus des personnes à risque mais c'est notre boulot il faut bien enlever les déchets", raconte Yves, chauffeur de camion poubelle dans l'agglomération de Saint-Brieuc. Trente ans d’ancienneté. Son collègue Quentin ne dit pas autre chose : "C'est sûr, ça m'a inquiété mais je me suis dit, je suis en bonne santé, je peux aller travailler, il faut que je rende service, il faut continuer". 

ECOUTEZ - "On doit continuer à rendre service", le reportage de Johan Moison

Les tournées de ramassages des déchets ont été réorganisées, les horaires de prise de poste modifiés pour éviter les rassemblements entre collègues. Pas de masques, des gants de travail comme d’habitude.

Je passe mes gants à la machine à laver tous les jours", glisse Yves, chauffeur-ripeur. 

Et puis nouvelle règle : jamais plus de deux personnes dans la cabine du camion. "Au lieu d'être à trois dans le camion pour se rendre sur le départ de la tournée, eh bien, nous sommes deux et le troisième suit derrière en voiture", précise Yves. 

Avec les mesures de confinement, les éboueurs ne croisent pas beaucoup de monde en ce moment dans les rues des villes de l’agglomération de Saint-Brieuc mais ils ont le droit à "quelques remerciements d’habitants depuis leurs fenêtres" et aussi quelques attentions directement sur les poubelles. 

On trouve des messages "merci pour ce que vous faites", écrits par les enfants ou les parents et scotchés sur les bacs, c'est sympa, ça motive ! 

Depuis le début des mesures de restrictions de déplacements, 90 éboueurs en moyenne sont, chaque jour, sur le terrain dans l’agglomération de Saint-Brieuc. 

Le service public prend tout son sens en ce moment, c'est ce que je dis aux gars", dit Aymeric Audo, le responsable du service collecte. 

"Une à trois tournées sont annulées quotidiennement", ajoute Aymeric. "Des agents sont en arrêt, certains pour garder leurs enfants d'autres parce qu'ils sont considérés comme population à risque". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu